Accueil » Vos commentaires

Vos commentaires

La santé est un droit tout comme l’instruction et le logement. et ce droit est pour Tous quels que soient le niveau social et le compte bancaire.

Oui, inquiétons nous de ce que va devenir notre santé, et les soins, le maintien de cette qualité de soins, pour tous, qui nous permettent de vivre mieux et plus longtemps. J’ai pu apprécié au sein de ma famille, de mon entourage, le relais que pouvait prendre l’hôpital, le médecin , les infirmiers, le milieu médical et qui a permis de vivre mieux (comme pontage, pacemaker, prothèse du genou,…), l’évolution de ses soins facilite la vie de l’entourage, bien sur même si cela a encore besoin de progresser, alors si cela s’arrête ou devient encore plus inégalitaire … Défendons le , trouvons ensemble des solutions équitables.

Arretons de nourrir les grands groupes  avec NOTRE sécurité sociale et NOS mutuelles et sauvons NOTRE système par répartition pour que chaqu’un puisse avoir acces aux soins

Pour que le libre choix de notre professionnel de santé soit respecté.

Il est temps de faire cesser ce transfert « invisible » d’un système solidaire à un système marchand (même les mutuelles sont prises dans la logique de la marchandisation et de la concurrence).
La généralisation des complémentaires va coûter 4 milliards aux entreprises dit le MEDEF, elle va coûter aussi à la sécurité sociale : quelles améliorations de la prise en charge pour tous ces sommes considérables auraient permis?
Ce choix en matièr de santé a t’il étét évoqué dans le débat public

d’accord avec cette argumentation, ne laissons pas les soins de santé aux groupes financiers privés.

défendons notre sécurité sociale

Il est tout à fait inacceptable que la couverture santé soit à deux vitesses dont la plus importante privatisée, surtout pour les citoyens ayant une carrière professionnelle complète qui sont contraints de payer là où les assistés de toutes sortes bénéficient de la gratuité

Mon enfant de 5ans et demi est mort à cause du manque de personnel en hopital PUBLIC le week-end…jusqu’à combien  de disparition d’Humains avant que chacun prenne conscience de L’UTILITE DES SERVICES PUBLICS

Non à la dérive…

Signature au nom de l’APF (Association des Paralysés de France)

Pas de privatisation de notre système de santé !

Le libre choix est une priorite

n’oublions pas les médecines naturelles

Je signe …. Gouvernement de droite, gouvernement de gauche, dérives quasi identiques. Le pouvoir de l’argent prime sur l’humain. La santé est malade …. Je signe, je signe

Notre système de santé est le meilleur du monde. Il faut le moderniser, certes. Mais l’ affaiblir, ou le détruire, au profit d’assurances complémentaires, non.

tout à fait d’accord

En tant qu’opticienne, j’aimerais pouvoir expliquer la réalité de mon métier. C’est affligeant d’entendre des inepties chaque jour. C’est en essayant de se comprendre que l’on pourra avoir un débat constructif sur la place de chacun (professionnel de santé, sécu, mutuelle, assureur) dans l’accès aux soins pour tous.

ma mutuelle hospitalière ,certes solidaire, représente un budget énorme par rapport à ma pension retraite . Notre système de protection sociale ne prend pas en compte les petits retraités qui ont travaillé durement pour pouvoir accéder enfin à une certaine tranquilité .

Je suis consterné par l évolution productiviste de notre systéme de santé qui ne peut aboutir qu a l exclusion des plus faibles alors qu une gestion cohérente de nos ressources permettrait un service de qualité aux patients. Nous allons payer l actologie à tout prix qui implique une normalisation des patients .Proche de la retraite je defends le un par un, seul garant de la prise en charge globale  des patients en refusant l actologie  qui ne se préocupe que de la rentabilité des organes dissociés du corps

Il faut préserver notre système de santé car il a déjà bien été diminué et s’est maintenant de plus en plus proche du système anglais….

Les banquiers, financiers, ASSUREURS sont  « experts » par expériences. N’ont-ils pas su faire la crise, la gérer, se renflouer, et respirer la santé par un habile tour de magie? Nos portefeuilles sont plat mais ça aurait pu être pire!
Cette fois notre santé n’a pas de prix: ne jouons pas avec des tricheurs!
André

continuons comme ça a demolir la securite sociale et a intensifieer la medecine a 2 vitesses qui est deja en marche ….!!!!!
tout ces projets sont LAMENTABLES
IL Y A D’AUTRES MOYENS DE SAUVER LA SECU : mais c’est tellement plus facile de s’attaquer aux malades et a leurs soignants que que de s’attaquer aux vraies causes du manque d’argent de notre caisse de securite sociale (qui va bientot perdre son nom de « sociale  » !!!!

et dire que mes parents se sont battus pour la creation de la secu !!!
que nos dirigents s’attaquent aux vraies causes du trou de la secu :
le chomage, la distribution de prestations scandaleuses a des gens qui n’ont jamais cotise a quoi que ce soit , les ponctions qui sont faites ds les caisses pour tout autre chose que la branche maladie : etc …etc…alors oui une table ronde et vite ! et que tout soit mis sur cette table !!!!!
NE TOUCHEZ PAS A NOTRE SECU !!!!
JE VEUX QUE MES ENFANTS SOIENT AUSSI BIEN SOIGNES
QUE LES GENERATIONS PRECEDENTES ET PAS EN FONCTION DE LEURS MOYENS FINANCIERS? MAIS DE LEURS COTISATIONS .
cytoyens reveillez vous !!

Il faut réagir

oui la sécurité sociale mérite qu’on se batte pour elle

Ne pas oublier d’inclure la T2A dans les sujets de discussion

je suis pour un debat sur le systeme de sante

Il y en a assez du sabotage de l’hopital public et de laS.S.

il va falloir se reveiller se deconventionner massivement ou mise en greve :l’ufml propose le 2 decembre
important de tous se concerter

Il est temps que les technocrates dégagent, maintenant.
il est temps que les grands groupes qui gèrent les « mutuelles » et les assurances santé, avec la complicité de l’état, arrêtent de s’engraisser sur le dos des gens, en laissant crever le système de santé français et en désignant toujours pour seuls responsables les médecins !

Je soutiens votre demarche

Il est temps que nos impôts servent les populations et non les énarques,les  harchi diplômés, les politiques, les conseils généraux, Tous ceux qui devraient passer 6 mois avec un interne des hopitaux, une infirmière de nuit, une  serpi térapheute de jour.. enfin   ceux qui sont sur le terrain. Les gangs blancs ne suffisent pas à soulager la souffrance de nos concitoyens.

Je veux bien payer des impôts, mais pas pour le coktail, les voitures de fonction, les mutuelles gratuite, les belles retraites en ayant peu cotisé….

Avec l’expression de mon respect pour l’humanité

Je ne veux pas que notre système de santé soit le même qu’aux États Unis, je suis pour une surveillance accrue des dépenses car il y a beaucoup trop de gaspillage et de profiteurs mais l accès aux soins pour tous est un fondement auquel il ne faut pas toucher.

On en arrive là alors qu’il y a tellement d’abus qui pourraient être evités si seulement ceux qui s’occupent de faire des restrictions budgétaires demandaient aux professionels de santé qui sont sur le terrain…

très bonne initiative…mais le fond du problème est bien loin, sur le poids des acteurs socio-économiques internationaux incontrôlables

Il faut aussi débattre des approches médicales et sortir du tout médicamenteux, de la médecine industrielle et financière, laquelle s’occupe avant tout de la santé… des actionnaires. Il faut réduire le pouvoir de l’ordre des médecin, juge et parti. Il faut mettre de l’argent dans les études alternatives, hors médecine symptomatique, causale, déterministe. Et notamment l’étude des psycho-somatisations.Il faut arriver à responsabiliser chacun sur sa propre vie (alimentation notamment et sress).
PB

Il est grand temps d’ouvrir les yeux du public sur la modification profonde de notre système de santé, qui s’accélère dangereusement depuis quelques années. Des mesures irréversibles vont bientôt nous plonger dans un système de soins entièrement dirigé par les mutuelles et leur logique commerciale.

Vos revendications sont on ne peut plus ,légitimes,de bon sens et solidaires.En effet ,il y a depuis plusieurs années maintenant une dérive dangereuse de la prise en charge médicale en France.Une grande partie des jeunes notamment mais aussi des personnes vulnérables pour X raisons sont obligés de se négliger dans leur suivi médical.Cela est intolérable car une médecine a deux vitesses se positionne de façon perverse au détriment des plus faibles.Merci de porter nos idées et de monter au créneau.

Merci pour votre action

fraternité,égalité,liberté
nous en sommes où ?

Peut être que certains médecins ont des problèmes de revenus mais d’autres ont des comportements de nabab !

je signe des deux mains. Souhaite ce débat au nom de la valeur de solidarité.

que puis-je ajouter de plus? petite retraite, de plus en plus de médicaments dits de confort alors qu’ils sont bien plus que ça – non rmboursés     etc

Ce n’est absolument pas à nos complémentaires de santé de diriger le système de santé, et les professionnels de santé. Laissons la santé aux personnes qui se sont engagées à produire des soins de qualité, pas à des organismes qui n’y connaissent rien et qui ne gèrent que leur business.

pour une bonne securite social (cnr)

Il faut que que les grands employeurs paient leurs cotisations.
Les impôts que nos payons nous donne le droit à nous guérir, si nécessaire. la santé est le plus précieux don qu on a.
Un gouvernement qui ignore cela est ennemi de son propre peuple.

Cette attaque contre la sécurité sociale est dans la lignée de la casse sociale organisée et programmée depuis des décennies. Combien de temps faudra t il aux Français pour ce rendre compte de la nocivité des politiques menées par les partis au pouvoir depuis plus de 40 ans ?

Certaines complémentaires prommettent de doubler le forfait du client si celui-ci ne fait ces lunettes que tous les 3 ans:si seulement celles etais totalement prises en charge avec a l’opticiens de laisser le libre choix du conseille.
Mettez les pouvoirs publics devant le faites accompli en leurs démontrant les profits faites par la FFSSA .
Prouvez que les remboursements dentaires ,optique,audio,hospitalisation sont moindre que les cotisations.

Ce que constate le professeur Grimaldi est juste mais c’est un constat basé sur ce qui est visible en surface. C’est à dire que les politiciens protègent en tout premier lieu les affaires de l’industrie bien organisée en lobbies. La santé publique passant bien après, souvent aux prix des bricolages constatés.

Les entreprises vont sponsoriser l’accès de leurs salariés à la mutuelle complémentaire et, en contre partie, le gouvernement se gardera bien de faire du zèle sur la gestion des dossiers de santé publiques coûteux issus des produits de l’industrie causant de nombreux maux affectant la population. Il sera aidé dans cette « tâche » par de rassurantes agences de sécurité sanitaire noyautées par les lobbies.

Un cancer sur cinq est dû au tabac, un cancer sur cinq est « naturel », trois cancers sur cinq sont dus à l’empoisonnement chimique de l’environnement. Donc quatre cinquièmes des cas de cancers ne devraient tout simplement pas exister. L’OMS parle clairement d’une épidémie de cancers en occident, de plus en plus de cas de cancer et à des âges de plus en plus jeunes.

L’Assurance maladie est tout à fait consciente de ces maladies surnuméraires qui plombent dramatiquement ses comptes et qui font la richesse d’une industrie pharmaceutique qui met tous les moyens nécessaires pour vous faire profiter de votre maladie le plus longtemps possible avec des traitements extrêmement onéreux intégralement pris en charge par le régime général.

La Sécurité sociale française est donc surtout malade d’un système politico-économique pervers qui favorise l’industrie tout en faisant reposer les coûts sur les assurés.

Remettre en cause la Sécurité sociale telle qu’elle a été souhaitée au sortir de la seconde guerre mondiale serait finaliser un hold-up du profit à tout prix et de l’individualisme qu’il implique sur les droits humains et la solidarité.

Enfin il y a tout lieu de penser que l’accord de libre échange TTIP actuellement en négociation entre les USA et l’Union Européenne affaiblira encore les moyens de défense à l’encontre des industriels, accentuant encore les problèmes financiers de la Sécurité sociale.

 

On va finir dans un système à l’américaine où seuls les plus riches prétendront au droit à être soigné. Conservons un système de mutuelle pour ne pas passer a un système d’assurance et revoir ces grilles de cotisations en fonction des revenus de chacuns.

afin de maintenir la qualité des soins apportés par le professionnel de santé paramédical qu’est l’opticien pour la délivrance d’un équipement optique et éviter qu’il ne devienne qu’un vendeur de lunettes démédicalisés: plus de part secu, pourquoi déposer un diplôme auprès des affaires sanitaires et attendre une ordonnance puisqu’il va s’agir d’un acte hors nomenclature et donc démédicalisé!
Cela va de soi chers Ocam, pourquoi continueriez-vous à rembourser un acte non-médical?
plus qu’un pseudo souci de pouvoir d’achat de vos adhérents (qui nous fait bcp sourire) l’arrêt pur et simple de ce qui vous coûte en remboursement tous les 3 ans en moyenne est plus que certain:bref, gagner de l’argent en plantant une profession.

Merci pour votre action nous devons faire barrage à ces politiques sans scrupule

Bravo pour cette initiative!

pour ne pas aller plus loin et même revenir aux soins pour tous = banir le système de soin à 2 vitesses

je signe l’appel comme vice president et ancien president de mutuelle

Ce projet de loi va à l’encontre de l’intérêt des consommateurs.
Ils n’auront plus le LIBRE choix de leur prestataire de santé, et n’auront plus le contrôle de la qualité voulue pour leurs équipements.
De plus cela va détruire une filière porteuse dans l’économie Française. Pour rappel Essilor, pour ne citer qu’elle , est une société leader sur le marcher mondial. Et quid de la baisse des recettes de la TVA pour l’Etat?

être solidaire sur la santé envers les personnes en situations handicap et les demandeurs emplois eux on des problèmes a ce soigné

Lasanté n’a pas de prix !!!!

Il faut absolument préserver notre système de protection santé solidaire, qui fait (faisait ?) l’admiration de tant d’autres pays…

Il est vrai qu’il est de plus en plus difficile de se faire rembourser et les frais d’optique et dentaires n’en parlons pas, c’est pire. Aussi,  bientôt nous pourrons même plus nous soigner !!! Par contre, il faut cotiser et payer les mutuelles pour ne pas être en plus rembourser en totalité !!! C’est de pire en pire et c’est lamentable !!!

les enjeux sont extrêmement importants : quelle santé voulons-nous pour nous et nos enfants ?

Bonjour, « La France a la SANTE qu’elle mérite ! » Si nous ne sommes pas content … souvenons nous en lors des prochaines élections ! NO COMMENT !

Il est vrai que notre sécurité sociale fout le camp…Bravo et merci à Vous.

Pour la SOLIDARITE

Qui a interêt à ce que la sécu disparaisse?
Mutuelles et autres complémentaires………Assurément !

Il faut revenir certainement aux fondamentaux et ne pas se limiter à faire des économies en diminuant les remboursement mais en contrôlant aussi les abus de ceux qui s’enrichissent sur le dos de la sécu. Et dieu sait qu’ils sont nombreux et faciles à repérer, quel est le patient qui n’en connait pas ou n’en subit pas?
Ces gens qui profitent honteusement du système n’ont même pas l’intelligence de voir qu’ils scient la branche sur laquelle ils sont assis. La solidarité doit être un gros mot pour eux!

Tous les acquis sociaux chèrement obtenus par nos ascendants partent en fumée. Beaucoup de temps pour les acquérir et peu de temps pour les détruire.

Merci pour cette initiative, un débat public, démocratique est de la plus grande urgence.

je n’ai pas de commentaire nouveau à faire. simplement, je renouvelle ma signature pour appuyer notre démarche précédente.

Il est impératif que les français soient associés au changement de la sécurité sociale et sauver l’hôpital public

Le droit a la Santé est un devoir de la République Française

Ce droit a la SANTE  qui commence par un S  ….Tout comme Socialisme !   Celui de Jean Jaures …..

C’est un droit fondamental de NOTRE Etat de droits  Cela s’appelle la SOLIDARITE  fondement de l’HUMANISME et pilier de l’espéce HUMAINE !

Aussi je signe cet appel

Mettre en oeuvre un système de santé prenant en compte les nouvelles avancées techniques et scientifiques,est une
mission démocratique et de solidarité .Réduire ou mieux
‘éliminer la santé à plusieurs vitesse est un objectif politique
prioritaire

sauvons la protection sociale pour que les enfants, jeunes ou vieux, puissent être soignés, lorsqu’ils en ont besoin, et ce, sans discriminations liées à l’argent.

Je signe pour maintenir et renforcer notre système de santé solidaire et universel.

On lâche rien!

Je suis pour lancer un débat public sur la santé, sur le choix entre le financement des dépenses de santé par la sécurité sociale ou par un assureur privé dit « complémentaire ».

La logique du service public s’appuie sur un cout et un bénéfice collectif
La logique du service privé s’appuie sur un cout collectif pour un bénéfice privé.
La dérive de l’autre sur l’un s’appuie sur une logique de chiffres, organisee par un management arrogant  ignorant,  innefficace autoentretenu eexpansioniste et inutilement couteux.

Ne laissons pas certains tuer la secu tel qu’elle a ete cree par le CNR, merci professeur.

Le démentellement de la Sécirité Sociale ne date pas d’hier.
Voila où nous a amené le manque de courage politique de nos dirigeants.
Sans parler de la gabegie dans les services-même de l’Assurance Maladie.

Les résistants n’ont pas seulement combattu la barbarie, ils ont également construit un programme politique d’émancipation. C’était le programme du C.N.R., en 1944, où siégeaient conjointement communistes (dont Ambroise Croizat, inspirateur de la sécu) et gaullistes.
Le programme ultralibéral, depuis des décennies, vise à démanteler le modèle social né avec le C.N.R., comme l’a dit très franchement l’ex N°2 du Medef, Denis Kessler.
Ce qui est une nouveauté historique, c’est de voir un pouvoir dit « de gauche » (P.S., EELV), promouvoir la régression sociale, en faisant siennes les politiques d’austérité.
Face à ce contresens politique, les citoyens, qu’ils soient politisés ou non, encartés ou non, doivent faire irruption dans le débat public, et exiger que soient maintenues la sécurité sociale, la solidarité nationale, contre toutes les logiques qui ne favorisent que le pouvoir de la finance.
Le mot Résistance est toujours d’actualité.

Les soins accessifs pour tous c’est non à la privatisation. Evidemment il faut penser à financer cet acquis d’après guerre, des réformes sont surement nécessaire. Il y a de l’argent mais évitons de taper toujours sur les entreprises créatrices d’emploi et les consommateurs. Un impot (TVA) est payé en pourcentage par les familles et les bas revenus.
Et qu’on nous parle enfin de choses concrètes

bon courage pour la suite, rien qu’à lire les premiers commentaires on voit que des freins sont déjà serrés.

65 millions d’euros pour refaire partiellement un stade à St-Etienne, là il y a de l’argent , pas de problème…par contre la Sécu c’est cher !!! On ne peut plus !!!

Nous refusons l’orientation prise , car elle va à l’encontre de nos intérêts, et les élus socialistes auraient tout intérêt à nous entendre!

Belle initiative cet appel; ce gouvernement soi disant de gauche détruit le résultat de 30 ans de luttes sociales

je signe des 2 mains!

contre la loi le roux pour preserver notre liberté de choix au niveau des praticiens

Notre pays n’a pourtant jamais été aussi riche (!?) après la guerre… Je ne comprends donc pas que ce recule d’accès aux soins de plus en plus difficiles pour nos concitoyens…

Où sont les promesses sur l’assurance du cinquième risque? Au lieu de cela sous couvert de complémentaires on transfère tout doucement retraites et mutuelles au secteur privé.

STOP à la finance. STOP à la rentabilité en ce qui concerne principalement les soins. LA SECURITE SOCIALE n’est pas et ne doit pas être une société à but LUCRATIF.

Il ya effectivement de quoi être inquiets quand on fait le constat de la politique actuelle menée par un gouvernement dit socialiste qui restreint les ressources de la sécurité sociale et poursuit la politique néolibéral du gouvernement précédent.

Entre les médecins qui malgré la loi,dépassent honteusement les dépassements d’honoraire,le de remboursement de certains produits utiles qui se vendent 4 fois plus chers et celle qui fait que l’hôpital doit faire beaucoup d’actes pour se financer( loi T2A) et qui fait que le malade chronique n’est plus intéressant,et le non recrutement de personnel suffisant dans les hôpitaux-médecins,infirmières ,aides soignantes ,le manque de MG en zone rural tout se casse la figure et nous payons un prix fou pour les mutuelles…

Un seul régime, celui de notre Sécurité Sociale, doit couvrir tous les moyens nécessaires à préserver et réparer notre santé, sous conditions que ces moyens soient reconnus efficaces par le seul corps médical.

vencéremos !

Pour le maintien d’un système de santé équitable et solidaire….

Merci d’envisager un débat de grande envergure.
Sauvons la Sécu, seul moyen de sauver le système de santé pour tous.
Un débat certes mais d’ autres  actions également qui cessent  entre autre de répandre  l’idée que la Sécu coute cher  (pour le seul profit  de quelques privilégiés! )
C’est la perte de la Sécu qui ferait  et fait déja des dégâts considérables.

il est temps que nous bougions collectivement!

a bientot 94 ans difficile de suivre

imaintenir notre système de santé devient difficile

Oui à la réflexion publique pour refaire machine arrière vers plus de solidarité mais sans mentir à la population. Ce vrai  choix de société passe par l’adhésion de la majorité de nos concitoyens à mettre plus leur main à la poche pour notre système de santé

aider ce courant …

COURAGE !

Solidarité entre catégories sociales, entre générations, entre urbains et ruraux, plutôt que service à la carte en fonction des revenus du patient.

Entièrement d’accord, tout est insidieux et le grand public n’a pas conscience de ces faits, un débat serait fort utile

Sauvons les principes érigés par le CNR et les valeurs qui les fondent.

je soutiens le service public de santé

D’accord pour un système de protection de la santé national, respectant les principes fondateurs de la sécurité sociale, notamment : « Chacun paye en fonction de ses moyens et reçoit en fonction de ses besoins »é.

Pour la sécu universelle et plus juste
Contre les avantages aux mutuelles inégalitaires « défiscalisées » des grosses entreprises.
Se soigner correctement doit être possible pour tous…

ne pas se laisser faire!

depuis de nombreuses années, la sécurité sociale est utilisée par les pouvoirs publics pour transférer les ressources vers les plus riches en puisant dans les poches des plus pauvres. Cela suffit.
Débattons du bien fait de la cotisation et de sa répartition comme moyen de substitution au capital.
L’assurance est inflationniste alors que la sécurité sociale et les mutuelles gérées d’une autre manière peuvent permettre à tous de bénéficier des soins mais au-delà à promouvoir la santé de tous en agissant- sur les causes des maladies.

Sauvons la sécu !!!!

comme d’habitude, on en connaît qui vont s’engraisser sur notre dos: je leur souhaite juste d’avoir une carte vitale comme ils en rêvent le jour ou leur taux de cholestérol les poussera de l’autre côté de la barrière…

Pour que l’on n’oublie pas le principe de solidarité

Il faudrait aussi vérifier les transports de malades en taxi ou en VSL. Les société ambulancières transportent plusieurs malades tout en facturant le trajet pour chacun des patients, comme s’il était seul à bord ! Donc un trajet a un coût pour la Sécurité Sociale multiplié par 4.

Nous régressons dans tous les domaines. Mais le domaine de la santé c’est essentiel. C’est inacceptable. Une chanson disait :  » l’argent, l’argent, tout s’achète et tout se vend » faudra t’il se dessaisir d’une dent pour soigner ses yeux.? Parfois je me demande où l’on va.

Stop à un accès au soin à 2 vitesses !

le débat sur la sauvegarde du système de santé ne peut être mené en dehors d’un débat plus global sur le choix de société, sur la répartition des richesses… Fractionner le débat en de multiples thématiques ne fait que conforter les pouvoirs en place.

Relions les actions, les révoltes entre elles

J-P C

Chers collègues
Votre initiative est bienvenue et j’y souscris en signant l’Appel pour un débat public sur la santé. Sa lecture m’a conduit à m’interroger sur le terme utilisé à la fin de l’appel : financement des dépenses de santé. Ne s’agit-il pas en réalité de dépenses principalement engagées pour soigner des maladies ? De même le titre concerne la santé alors que le texte parle de soins. La santé ne peut pas être uniquement définie comme l’absence de maladie ; habitude fréquente chez les médecins. Cela réduit le champ de vision et celui des solutions. Certes le manifeste est un texte qui doit mobiliser le plus grand nombre de personnes sur le sujet. Je pense néanmoins que les questions de vocabulaire sont essentielles pour poser au mieux les termes du débat souhaité. A mon avis, le débat ne concerne pas la santé comme l’annonce le titre, ni les dépenses car cela conduirait à aborder la question de la production des soins, mais le financement des soins comme le suggère la dernière phrase. Aussi, le terme de « débat sur le  financement de soins» me paraîtrait plus conforme à la question que vous  souhaitez aborder avec le public.
Bien confraternellement à vous.
Professeur Bernard Cassou (UVSQ)

Sauvons notre système de santé

Cet appel relève celui lancé par 7 professionnels de santé qui ont parfaitement analysé les principales dérives de notre système, soumis à la pression du capitalisme.
Je m’associe totalement a votre appel et ferais mon possible pour que d’autres personnes en fassent de même.

La volonté, lors de la mise en place de notre système de sécu, était bien de soigner les personnes suivant leurs besoins tout en les faisant cotiser selon leurs moyens. Ce choix était motivé par plusieurs raisons:
1) la volonté de réduire un peu la criante différence de répartition des richesses entre les riches et ceux qui produisent les richesses. Ce criant écart existe toujours aujourd’hui.
2) Il est une évidence, qui échappe pourtant à ceux qui possèdent tout ou presque, que la maladie non soignée fait courir un risque sanitaire important à l’ensemble des populations. La capacité à soigner ceux qui peuvent économiquement n’en enlève pas pour autant le risque sanitaire et économique généralisé.
3) La sauvegarde de la dignité des Hommes est une nécessité vitale pour que notre organisation sociétale puisse continuer à vivre.

Il y a aussi les depenses inconsidérées de la sécurite sociales elle même : a savoir le coût de locaux en construction qui ne semblent pas aussi indispenables suivant certains secteurs…et d’autres…

Pourquoi ne pas demander de supprimer le plafond des rémunérations salariales. On touche un salaire ou une indemnité et on paye un pourcentage de celui-ci sans aucun plafond..

bravo pour cette pétition

il faut sauver le service public de la santé

La sécurité sociale peut être sauvée par la TSVA qui fait contribuer la consommation des importations et de la production robotisée, ce qui diminue le coût TTC des produits intérieurs et augmente le salaire net et le pouvoir d’achat de celui qui travaille. Elle encourage de travaille et lutte contre le dumping social et le chômage.
Auteur du Projet : dr.Raoul louis CAYOL

 

tout est à repenser mais de façon DEMOCRATIQUE !!

Malheureusement, il n’y a pas que la santé qui est privatisée.
Quand on voit ce qui se passe aux Etats-Unis, pour cette même question, il y a de quoi être inquiets.
C.C

en l’espace de peu de temps ,comment notre profession a été discreditée et dévalorisée!

les mutuelles deviennent des dictatures

le desengagement de la secu dans le remboursement des frais optiques et donc le developpement des reseaux fermes de complementaire sante qui tire le marche du secteur optique vers le bas (qualites des soins) va modifier completement le paysage de ce secteur economique (personnel moins bien formes,moins nombreux , produit de moins bonne qualite……)
en gros une sante au rabais!!!

en tant que malade, mais pas seulement, je ne peux accepter que l’accès aux soins se dégrade, et que nous « glissions » lentement mais sûrement vers une médecine privée, ou une pour les pauvres, une pour les riches. C’est inacceptable!

Raz le bol de payer les remèdes à la pharmacie

J’ose espérer que notre gouvernement de gauche prendra d’ici a la fin de son mandat , le dossier de la couverture sociale sérieusement en rendant tous les soins possibles pour tous !

Je signe cet appel pour lutter contre les dépenses injustifiées de la Sécurité Sociale qui ne profitent qu’aux professionnels du secteur privé.

La sante doit rester accessible à tous avec une fonction publique hospitaliere avec les moyens necessaires .Ne pas non plus tromper certzins publics fraigiles en proposant des consultations privées (trés chéres mais par heureux hazard avec ds délais plus courts ) au sein des etablissements publics

Il est nécessaire que s’instaure dans notre pays un vrai débat sur la santé. En effet, on ne peut plus redouter de voir s’instaurer une santé à deux vitesses, car elle est là. Il nous faut donce nous mobiliser pour que, dans un premier temps, on arrête la casse, et pour que, dans un deuxième temps on mette en place une vraie politique égalitaire de la santé dans notre pays, qui en a les moyens humains et financiers, malgré ce qu’en disent les ultralibéraux.

TOUT A FAIT D’ACCORD AVEC VOUS

La défense du Service Public doit rassembler tous les français soucieux de préserver les valeurs de la République.

Je confirme m signature, et il est urgent de cesser les conneries, la santé est un droit, mais la Sécu est un acquis qui ne mérite aucun débat il faut certes faire des réformes mais pas au détriment des malades, enfin s’attaquer aux causes des maladies de l’hopîtal public, les abus financiers de certains médecins, la participation des ptrons dans tous leurs revenus, enfin la prise en compte des propositins des personnels et de leur organisations syndicales , alors luttons ensemble

La santé doit être l’affaire de professionnels que les patients jugent compétents, non de contrats qui gèrent une balance financière.

On ne lâche rien !!

Le déremboursement devait aider la sécu à rembourser en limitant les frais.
Il faut bien sûr garder l’assurance maladie pour tous.

La sec soc doit permettre aux moins favorisés de pouvoir se soigner comme il se doit dans in pays civilisé!

Les revenus du capital ont tous leur origine dans le monde du travail, ils devraient donc être imposé et participer dans les mêmes conditions.

Bonne soirée

On se fout de nous !

Je suis bien évidement contre le projet de loi Le Roux !

Je signe à 100%. On est en train de gâcher la solidarité et le meilleur intérêt de tous en se laissant bercer par les illusions de rapaces ne cherchant que leur propre bénéfice.
Le sujet est pourtant limpide. J’espère que beaucoup vous liront et réagiront.

Il faut aussi mettre à plat ce système: nombres de lits, de jours d’hospitalisation,dépassements d’honoraire,déserts médicaux,gardes et urgence…pour que l’argent aille où sont les vrais besoins

Ne faisons pas les erreurs américaines 30 ans plus tôt!

Almors que la richesse se concentre roujours plus chez les très riches qui échappent légalement ou illégalement à l’impot , que des fortunes colossales se constituent, les gouvernements renforcent les inégalités en ouvrant le secteur public de santé au secteur privé et exige toujours plus de paricipation fonanvcière directe des

Le transfert progressif, présenté de façon homéopathique, de certaines charges de santé vers les mutuelles (pour ceux qui ont la chance de pouvoir s’en offrir une) commence à prendre une ampleur dont on mesure difficilement l’importance. Il préfigure la fin d’un système égalitaire (chacun contribue en fonction de ses revenus) et solidaire pour tous.
Notre nécessaire Sécu ne pourra être sauvée que si les valeurs humaines, le partage et le respect sont à la base des réflexions. Coûts, économies, transferts, réductions semblent être les seules portes d’entrées étudiées, résultats : appauvrissement de l’offre de soin qui ne reflète guère l’enrichissement croissant de ceux qui la propose.
Où est l’erreur ? L’argent de la Sécu est-il « bien » utilisé ? RGSS = « Régime Général de Sécurité Sociale » ou « Revenus Garantis des Spécialistes du Soin » ? Chacun doit pouvoir VIVRE (au sens noble du terme), personne ne doit le faire au détriment de l’autre.

Que tous les acteurs apportent un regard HUMAIN sur le système (où chaque partie doit être respectée) afin que les plus démunis n’aient pas à demander l’obole de quelques soins aux portes des officines ou cabinets tout comme, autrefois, les mendiants le faisaient aux sorties des églises, espérant, des plus nantis, un geste leur permettant de prolonger un peu leur survie.

Bien d’accord sur l’absolue nécessité de faire la chasse au gaspillage, je suis cependant contre la tendance au déremboursement, à la sanction que subit l’hôpital public de soigner les patients poly pathologiques tout en maintenant un budget qui ne peut rivaliser avec celui des cliniques privées, à l’obligation pour les mutuelles de rembourser de plus en plus de soins  ce qui impacte sur leurs tarifs. Bref il nous faut un retour aux fondamentaux qui régissaient notre pays il n’y a pas si longtemps que ça : école pour tous, soins pour tous et justice pour tous.

Evidemment qu’il faut sauver notre système de santé, d’autant plus qu’aucun de nous n’est égaux face aux soins, pour certains privilégiés l’accès aux soins et aux spécialistes est facile, et pour d’autres..se soigner est un luxe qu’ils ne peuvent pas se permettre, tant leur quotidien est difficile. Les écarts se creusent, et ce n’est que le début.

Il va falloir rapidement mettre un terme à cette privatisation rampante de la sécu

arrêtons de tout privatiser et surtout pas les domaines fondamentaux de la vie des concitoyens. arrêtons ce pillage!

Inacceptable de devoir changer d’opticien, avec qui on tisse des liens, tous ça à cause de remboursements différents.

Je soutiens absolument

je suis pour la défense de nos droits sociaux tout simplement ….

Si l’ensemble des prélèvements arrivaient effectivement à la Sécurité Sociale , celle-ci pourrait remplir son rôle et on ne se poserait pas la question de limiter ses dépenses mais on se demanderait comment améliorer la qualité des soins.

Macroscopiquement, l’AMO ne rembourse plus que la moitié des soins de premier recours (non ALD, non Hospitalisation). L’autre moitié est répartie entre le reste à charge et les complémentaires.
lesquelles n’ont pas toutes, et de loin, un fonctionnement solidaire.
Le système est donc en train de changer de nature sans débat, ce n’est pas acceptable. Soit on refonde la solidarité de l’AMC, soit on remet la santé des français aux lois du marché, mais dans tous les cas, il faut un débat démocratique.

 

Très pessimiste devant une classe politique dont la principale préoccupation  est sa réélection

Pourvu qu’il ne soit pas trop  tard!
EGALITE!

on veut que la santé RAPPORTE, et tout le mal vient de là..;donc on applique une logique comptable et le Client PATIENT fait des kilometres et attend des heures dans des urgences encombrées…

fermeture des petits hopitaux ,maternités,manque d’équipements,font que l’on dirige les gens vers le privé,bien plus rentable pour les financiers des groupes clinicaux,d’ailleurs les chirurgiens non rentables sont « évacués »…libéralisme,stalinisme,tous les extremes sont à combattre…l’humanisme en perte de vitesse, nous le paierons au prix fort!

Un peu de régulation  ça  ferait pas de mal, dans ce système qui va à fond contre un mur!
Il est urgent de ralentir et de refléchir.
Sol

il faut à tout prix sauver notre système de securite sociale….le monde entier nous l’envie ….alors réveillons nous !
on parle souvent de solidarite sans se rendre compte que la securite sociale fait appel à la solidarite de tous …tous le monde à les memes droits en matiere de sante ; c’est un système juste !
alors signez la petition

 

 

 

 

La santé n’a pas de prix; avec ces décisions iniques de privatisation,nous finirons comme les USA à soigner les malheureux par tirage au sort ou à les laisser crever sur le bord de la route.Ce gouvernement qui ne porte de socialiste que le nom me dégoûte.Tous debout pour lutter contre ce libéralisme qui nous ramène tranquillement au moyen âge .

Il est grand temps que les ctitoyens se réapproprient le bien commun qu’est la SS qui paye quand ça coute et qui n’est jamais servie quand ça rapporte. Informations, débats au niveau nationnal sont plus que necessaires.

Je signe, par ce que le Service Publique de Santé est en voie de destruction insidieuse et totale!
Avec,comme corollaire l’accroissement du pouvoir des mutuelles jusqu’à la disparition totale de la Sécurité Sociale!!!
elles veulent » mettre la main » sur la Sécurité sociale. « Confiez nous la gestion de la Santé Publique,et il n’y aura plus de déficit »dixit Mr Davant ancien Directeur de la Mutualité Française!!
ne les laissons pas faire! ce hold up!!

depuis le temps qu’on me prélève 50c par tube d’homéopathie, 1,00 euro par séance de kiné, etc, je ne comprendsq déjà rien à ce fameux forfait si injuste et ne décolère pas devant mes décomptes sécu, alors ça suffit , comment parler d’allongement de l’espérance de vie, alors que seuls les nantis pourront se soigner. Cessons de nous laisser manipuler !!!

Avec ce pouvoir que vont avoir les mutuelle, j’ai peut que cela amene la coruption et les passe droit. Qui va choisir quelle opticien fait parti du reseau, car je n’ai jamais vu santé clair ou autre reseau se déplacer pour juger de la qualité de l’opticien

HALTE au dérenboursement des médicaments ce qui mesure apres mesure affaiblit notre pouvoir d achat et le  passage vers les assurances individuelles pronées par la Droite

La gauche n apas été élue sur ce programme et se doit d annuler

les dérives purement comptables

La santé est le socle de la vie digne, de la vie sociale.
Son avenir doit être assuré dans la plus grande transparence et une totale équité de traitement.
L’hôpital n’est pas un garage mais doit redevenir un grand espace de solidarité et d’accompagnement humain. Tout au long de la vie, la santé est un droit. Fondamental.

Je signe contre l’inégalité sociale!

les professionnels de santé et les patients doivent être consultés et écoutés.
Si les complémentaires deviennent obligatoires leurs coûts de gestions devront être encadrés.

le libre choix du praticien/patient est le fondement de notre système, il doit le rester.

Tout le monde doit avoir accès aux mêmes soins… riches et moins riches

La santé a un coût, mais elle n’a pas de prix.

La défense de la sécu est une évidence.

notre SSle a permis à des générations de français de se soigner et d’éviter les épidémies, et bien souvent la mort en cas de maladie grave – polio, méningites, tuberculose,etc -.Nous la devons en premier lieu au CNR, C’est notre Bien National, nous devons la conserver!

J’espère de tout cœur pouvoir continuer à exercer ma profession en privilégiant le confort visuel et les besoins de mes clients. Les remboursements différenciés au sein des réseaux fermés sont incompatibles avec notre profession paramédicale, c’est une pratique exercée au détriment de la santé visuelle des porteurs, qui ne seront plus libre de choisir ni leur opticien, ni même les verres adaptés à leurs besoins.

En espérant être entendu,

F.Delabre

Il faut revenir à l’esprit du programme du CNR.

De part ma profession j’ai assisté à cette triste transformation et je ne pensais pas que cela irait aussi vite et aussi loin et cela ne semble pas être fini !

La santé est un bien public; « res publica » est l’étymologie de République; la considérer comme un « coût » ou vouloir la « rentabiliser », c’est porter atteinte à la République.

La sécurité sociale est un bien public, res publica: ne pas la préserver, sabrer les remboursements, étrangler les hôpitaux publics, c’est détruire la République elle-même.

On ne peut pas faire confiance aux banques privées pour la sécurité sociale; l’affaire Madoff risque d’arriver aussi aux assurés sociaux si on se fie au privé…

la santé pour tous

Je soutiens l’appel pour que la Sécurité Sociale redevienne ce qu’elle était à l’origine : « cotiser en fonction de ses moyens et recevoir en fonction de ses besoins »

La santé une mission d’ordre public ne doit jamais être confiée à des intérêts privés au risque de créer des inégalités à l’accès aux soins

Pour que la santé soit un privilège a conserver dans l’égalité et la solidarité la plus totale.. Je suis pour une médecine densifiee pour de meilleur soins ; pour plus de formations d’infirmières ; pour plus de moyens médicaux . Je suis contre la désertification médicale, contre l’abus des honoraires et les dessous de table demandes par certains médecins. Certes, certains acquièrent par la pratique de grandes compétences ; celles ci doivent servir a tous par la formation des jeunes médecins, a tous les patients qui doivent profiter des progrès sans que la santé devienne un marché j’ai mieux payant ».  ASSEZ DE CETTE MEDECINE OU LE PATIENT DEVIENT UN CLIENT. Assez aussi de ces faux malades qui ruinent NOTRE Sécurité Sociale avec l’aval de leur médecin  »clientelliste »
Merci a tous ceux qui, comme vous, font vivre notre système de santé

SYNDICALISTE DE GAUCHE ( CGT ) J APPROUVE LA DEFENSE DES SECTEURS PUBLICS.

Pour la défense du Service Public de Santé.

Persévérer, encore et toujours….    Gisèle

Totalement d’accord avec vous. Etant un ancien cadre de l’assurance,je peux vous dire qu’il y a des décennies que les assureurs désirent faire main basse sur la SECU.

D’accord avec l’analyse : les assurances complémentaires, qui prennent de plus en plus de place, font rupture avec la logique de la Sécurité Sociale

Sauvons la solidarité

j’ai déjà fait mon choix… mais face à la privatisation de la Sécu qui ne dit pas son nom je suis ok pour l’instauration d’un débat où les politiques devront dire clairement ce qu’ils défendent !

Signez!!

C’est un impératif moral et politique.
Pour faire face à la vague rose néo-libérale.

Notre et votre action sont rester sans aucun effet ce qui est préparé d’avance est en pleine application, qui auriez vous comme soutien politique afin de nous faire entendre ? Jusque-là cela ne fonctionne pas !
Merci

il serait temps que nos appel soit entendus

Un débat est effectivement souhaité, nous ne pouvons en France accepter une prise en charge à deux vitesses ceux qui peuvent souscrire une mutuelle et les autres….Egalité des chances évoque la constitution des droits de l’Homme …Où en sommes nous?

Tout à fait d’accord pour une remise à plat et pour dénoncer tout autant le discours volontairement mensonger des OCAMS qui se graissent sur notre dos de professionnels de santé

J’aime mon métier, mais je trouve très difficile de ne pas pouvoir l’effectuer correctement, toujours plus vite, sans pouvoir écouter, prendre du temps avec le patient.Cela devient horrible …

Pour la défense de la sécu. sociale mise en place par le CNR , il faut lutter contre la po. d’austérité & s’attaquer au mur de l’argent.

Notre liberté de choix, tout secteur confondu est primordiale.

Cotiser selon ses moyens, recevoir selon ses besoins, un principe essentiel sur lequel a ete créée la sécurité sociale. La solidarité c’est primordial pour un accès aux soins à tous.
Le combat de la mutualité doit être celui de la sécu  et donc d’exclure les pratiques des assurances privées qui assurent selon les risques et les moyens des citoyens, en ignorant  la solidarité.

Pour sortir d’une logique comptable à court terme!!!

avec mon plein accord

éducation et santé, quoi de plus important?

Ce qui est peut-être encore plus inquiétant, c’est que la sécurité sociale prend en charge nombre de personnes qui n’ont jamais versé un centimes à l’Urssaf; je pense à la CMU, aux immigrés, aux Roms… Si l’état veut leur faire des largesses, cela devrait provenir directement des caisses de l’état et non de la sécurité sociale des salariés français; ont pourrait peut-être ainsi mieux rembourser les salariés qui cotisent et les retraités qui ont cotisé toute leur vie !

Ce processus de privatisation est en marche depuis quelques temps, malgré les alertes de quelques citoyens… Il est temps que le plus grand nombre en prenne conscience… Les professionnels de santé sont concernés aussi… Pas de santé à plusieurs vitesses !

JE SUIS VIVANT AUJOURD’HUI GRÂCE A EUX : LES SOIGNANTS TOUTES CATÉGORIES CONFONDUES. DEPUIS LE MOIS D’AVRIL 1976 LA VIE POUR MOI, C’EST DU <<RAB>>.
CELLES ET CEUX QUI ONT OEUVRES POUR NOTRE SANTE ET NOTRE SYSTEMS DE PROTECTION SOCIALES ET NOUS QUI EN AVONS ÉTÉ LES BÉNÉFICIAIRES NOUS SOMMES DES <<GUERRIERS DE LA LUMIÈRE >>.
VIVE LA VIE ET VIVE NOUS ET NOUS !!!

Et pendant que l’on démentèle la sécu, on rembourse les nouveaux anticoagulants qui coûtent six fois plus cher et qui n’apportent rien de plus que les anciens (excepté un enrichissement des labos).

Touche pas à ma Sécu !

D’abord l’énergie qui passe dans le privé, puis la santé et ensuite l’éducation. Il faut en effet trouver des solutions afin de garder un système de santé solidaire.
Il est paradoxale que les USA commence a mettre en oeuvre une système de santé publique et que nous privatisions le notre.

Non à l’individualisation et à la privatisation de la protection de la santé
Oui à la solidarité collective dans une institution 100% publique
gérée par les citoyens.

Tout à fait d’accord avec votre analyse .Une solution ;Taxer à un pour cent   toutes les transactions financières boursières .Transactions qui au demeurant Enrichissent les plus Riches et appauvrissent les plus pauvres.Le système Capitaliste libéral à outrance est à ABANDONNER au plus vite ……sinon nous courrons vers une révolution sociale, qui risque d’être violente.

tout à fait d’accord ! il manque juste l’aspect financement

contre les km pour choisir des verres non adapté je veut des verres et pas des cul de bouteilles je paye une fortune pour ma mutuelle nous allons vers une santé pour les riches et les pauvres ça suffit cordialement

Je crains que l’obligation faite aux employeurs d’assurer une couverture santé complémentaire ne fragilise encore plus les chômeurs. La perte d’emploi pouvant s’accompagner d’une diminution de remboursements des frais de maladie, diminution proportionnelle à la part prise par les mutuelles.

Gardons et améliorons notre système de sécurité sociale!

Je soutiens votre démarche.

Obtenir un R.V. est une véritable course d’obstacle et de patience

La santé, l’éducation et le logement ne sont pas des marchandises. Chacun doit pouvoir participer en fonction de ses revenus et tous doivent pouvoir se soigner.

la solidarité est autrement plus gratifiante que la recherche du profit

d’accord pour l’appel

Je suis tout à fait scandalisée par les mesures prises ces dernières années vis-à-vis des déremboursements SS transférés aux mutuelles, du manque d’investissements (personnel en particulier) dans les hôpitaux publics, et de l’orientation qui vise à instituer une médecine à deux vitesses, l’une pour les plus riches, l’autre pour les classes moyennes et les démunis

« La Santé » avec les dépenses qui vient avec ça appartient à nous tous, et n’est pas une marchandise qui peut servir à faire du bénéfice.

Halte aux privatisations!

Je continue ce combat que je n’ai pas césser de memer depuis des décennies.Ne rien lacher.

Cordialement

Franck FABIEN

Il y a un problème de financement de la protection sociale en France, c’est vrai, et il faut trouver une solution pérenne à cela. Le président de la République s’était engagé pendant la campagne électorale de 2012 à un grand débat national pour réformer globalement le système français des prélèvements obligatoires…il ne l’a pas fait et ne semble pas vouloir le faire car trop d’intérêts seraient en jeu pour les plus nantis. Pourtant si l’on veut sauvegarder une protection sociale de qualité il suffirait de fusionner tous les organismes existants en une Caisse Universelle financée par 20% de la richesse créée en France en lieu et place des cotisations actuelles patronales et salariales (CSG entièrement déductible pour tous les particuliers et Contribution sociale sur la valeur ajoutée de toute entreprise unipersonnelle ou multinationale). Cela amènerait un gain global de plus de 100 milliards d’euros par an et diminuerait d’un tiers environ le coût du travail, favorisant ainsi des créations massives d’emplois. Serait-ce aberrant de consacrer 1/5 de la richesse créée pour assurer à tous des soins de qualité, une retraite décente et une aide sociale en cas de problème grave. Je ne le crois pas.

Pour le débat!

pour ne pas tout « privatiser »…

je suis pour la perenite et le renforcement de ce systheme juste.

Renforcernotre sécurité sociale  . Un beau modèle celui d’Alsace Moselle

Alleger le poids administratif sur le financement de la santé permetterait de faire de bonne économies et concentrer l’effort national sur les veritables enjeux de la santé.

Pour le maintien de la justice sociale et l’egalite devant la maladie

Je demande un débat public sur la santé.
Car il y a de plus en plus de dérives des remboursements de la sécurité sociale vers les complémentaires.

Hpital public , sécurité sociale = même combat = le droit à se soigner pour tous .
Halte à la finance qui s’accapare tout ce qui est rentable dans la santé .
Halte à la culpabilisation des patients car malgré l’accumulation des forfaits , franchises ,déremboursements force est de constater qu’est toujours mis en avant le trou de la sécu . Donc à qui profite notre argent  qui nous est soustrait ? Aux médecins économes en prescriptions? aux labos ? aux pharmaciens ,…..

Laissez à la Sécurité Sociale son pouvoir d’intervention POUR TOUS ! Laissez lui ce statut de SOLIDARITÉ tel qu’il existait avant que l’on transfère aux mutuelles cette main mise sur nos difficiles vies surexploitées financièrement !  LA SANTÉ POUR TOUS EGALITAIREMENT et non pas pour certains seulement !!!

Bien sûr qu’il faut protéger la sécurité sociale pour tous et garantir son financement, mais n’oublions pas que la prévention coûte moins cher que les soins et qu’il faut mettre les moyens sur l’information et la formation sur les modes d’alimentation, surtout sur les aliments industriels.

Beaucoup de pathologies ne sont pas soignées, soit parce que la Sécurité Sociale considère les traitements comme du « confort », soit parce que les médecins ne prescrivent plus de médicaments. (ils sont contrôlés par la Sécurité Sociale) et ne veulent pas dépasser leur quota.

Comment ne pas être d’accord avec l’ouverture d’un débat sur la santé et l’arrêt de la privatisation de cette dernière par le démantèlement de la Sécu??

Merci de ne pas baisser la garde.
Je compare notre système de santé avec celui de Madagascar, l’île voisine et je mesure la chance que nous avons en France.
Le système français de santé est mortel, comme tout ici bas. Il aurait atteint l’âge de la retraite ? Défendons le

Pour sauver l’assurance maladie, il faudra commencer par cesser de jeter l’argent par les fenêtres. Mais le voudra-t-on?

La dérive lente et insidieuse qui semble nous promettre un système de protection sociale soumis aux « lois du marché », bien qu’ayant l’aval de beaucoup d’économistes dans l’air du temps, me parait être une régression discutable. Je suis donc favorable à un examen approfondi et à une large discusion citoyenne, dans le calme et sur une durée suffisante afin que les médias puissent prendre le temps de s’en faire l’écho.
Les règles qui régissent la « sécurité sociale » sont bien sûr un sujet prioritaire si l’on veut éviter de devenir un clone de la démocratie telle qu’elle se pratique outre Atlantique;

Oui à un système égalitaire pour tous, avec débat si possible autour de toutes les parties prenantes!

La France a bénéficié de l’un des meilleurs système de santé, et sans débats, progressivement il n’en reste que des miettes. Comme les précédents, notre gouvernement supprime un système égalitaire, au seul profit de grandes sociétés privées qui souvent ne paient aucun impôt en France.

oui à notre volonté de maintenir et renforcer notre système de santé solidaire et universel.

L’esprit des lumières, propre à notre Révolution Citoyenne et à son évolution dans la charte du Conseil National de la Résistance, ne peut se pérenniser que par une politique sociale qui considère autrui comme un alter-égo. Il est inconcevable que des humains puissent-être privé des droits élémentaires pour lesquelles tant de générations ont donné leur vie.

J’approuve votre démarche et je vous soutiens.

Bravo

Cet appel devrait aussi porter sur : la primauté faite aux soins curatifs et les thérapeutiques médicamenteuses, très onéreuses, au détriment des « thérapeutiques non médicamenteuses » et la pauvreté de la prévention et de la santé publique

Il faut à tout prix continuer la lutte

Je signe volontiers sur le principe, mais il manque dans cet appel le point essentiel, celui du financement de la protection sociale obligatoire. Car c’est par la diminution de l’offre publique en matière d’accès aux soins, par les besoins réels des populations face, par exemple aux dépassements ou aux restes a charge sur optique et dentaire, que se développe le secteur complémentaire. Et cela vaut aussi pour les retraites.

d’accord avec l’appel

Pour sauvegarder un système formidable et unique en Europe, il faut que tout le monde se mobilise pour le défendre. Ici, nous ne sommes pas aux Etats-Unis où les pauvres peuvent mourir faute d’avoir le moyen de se soigner.

Je souhaite:
– que le désengagement de la Sécurité Sociale soit arrêté
– que les patients continuent à avoir le libre choix de leurs médecins

Complètement à vos cotés pour défrendre nos droits . Merci

régression sociale innacceptable

En espérant stopper la marchandisation galopante de la santé et des soins

pas de dépassements d’honoraires .la meme qualité de soins pour tous les etres humains

Scandale des assurances qui proposent des « mutuelles santé » qui excluent de rembourser certaines pathologies (psychiatrie, addiction …). Il est nécessaire de définir et d’encadrer les contrats de complémentaire santé par un cadre réglementaire qui s’impose aux assurances comme aux mutuelles.

En esperant faire changer les choses;mais…..!!!!

Je vous soutien 100%
Les ocam sont en train de sortir les entreprises independanes, pme, pmi, entrepreneurs, pour imposer des produits standardises, des reseaux standardises, des prestations standardisees sans que nous ayons le choix.

La santé n’est pas un luxe et aucune économie n’est à faire…sans qu’elle se paie ensuite, bien plus conséquemment…

Je viens d’apprendre… en plus… que les cotisations de la mutuelle (imposée) seront imposables? Pouvez-vous me confirmer?
Cordialement

Les sociétés mutuelles privée, ne sont-elles pas, aussi côtées en bourse ? pour  profiter à qui ?

freinons le néo libéralisme

En accord avec vous

je suis tout à fait d’avis qu’il est grand temps de se mobiliser ensemble pour d’une part informer, et d’autre part préserver notre sécurité sociale qui est un pilier fondamental (l’accès au soin géré par un organisme à but non lucratif), de notre pays.

Je suis consterné de voir à quel point les lois s’enchainent sans aucune consultation, si ce n’est celle des OCAM.

A mettre aussi dans le débat, les revenus outrageusement élevés de certains médecins spécialistes… bien incompatibles avec cette vision de la solidarité.

Detoutes façons les assureurs sont aussi des banquiers alors…!!!
Ce sont toujours les mêmes qui sont pénalisés , ceux qiui ne sont pas assez riches ou pauvres.

contre l’injustice et ses ravages au niveau santé et pour qu’elle ne soit pas à deux vitesses !

La démocratie suppose que nous soyons consultés.

on ne peut être que d’accord sur cette analyse

Depuis des décennies, les politicards de tous bords détruisent tout ce qui a constitué le programme du Conseil National de la Résistance.
Notre Sécu était un outil d’égalité devant la maladie.
Bien entendu, les rapaces de la finance ne pouvaient se détourner de futurs profits engendrés par la destruction de la Sécu.
On y est. Il faut quand même dire que le monde médical y a bien aidé.
Je suis d’ailleurs surpris que ce petit monde s’émeuve de cette dérive.
Peut-être qu’ils prennent enfin conscience que leur vache à lait (tarifs prohibitifs, dépassements d’honoraires, captation des installations médicales publiques, j’en passe et des meilleures) est en train de crever et que demain il faudra dire adieu à une rente de situation qui les a fait vivre pour la plupart comme des super-nantis.

 

 

je pense que la SS a une très mauvaise gestion car nous payions de plus en plus , et beaucoup de médicaments et visites ne sont plus remboursés. Beaucoup de mauvais payeurs(entreprises) , que l’on conmence à faire payer toutes les cotisations en retard et que l’on cerne un peu mieux le social !!. Beaucoup de personnes qui cotisent et qui n’ont même plus les moyens de se soigner….

Luttons !!

Je demande une gestion objective des dépenses de la Sécurité Sociale ce qui permettrait d’éviter les déremboursements successifs censés palier au déficit de ce service.
Les gens peu aisés n’ont pas toujours la possibilité de souscrire à une mutuelle.
Trop de gabegie !

ancien Maire de Millau j’ai défendu l’hôpital public toute ma vie,  je serai navré er extrêmement déçu que la gauche en exercice du pouvoir ne fasse pas mieux en ce domaine que Madame Bachelot!

Enfin une pétition de dimmension nationale. L’argumentation est claire. Est-ce qu’un jour tous ceux qui se plaignent des « charges » comprendront que c’est avec ces « charges » qu’on est soigné et qu’il n’est pas possible de réclamer des établissements disponibles performants comprenant beaucoup de personnel qualifié et de refuser les « charges »?

La technique du glissement progressif des déremboursements,par report sur des mutuelles que tous ne peuvent se payer est très sensible au nveau des consultations ou beaucoup renoncent à des examens ou des soins necessaires.
Ne parlons pas de l’Hopital ou la réforme a laminé le contre pouvoir des CME et ou les soins non rentables en T2A sont privés de moyens progressivement

il faut défendre la sécurité sociale c’est encore malgré les mauvais coups qui lui ont été porté par les gouvernements un des meilleurs système de santé au monde.

Je veux sauver le système de santé français et retrouver une qualité de soin; pourquoi pas favoriser de plus en plus les soins préventifs, ça économiserait de l’argent.

Je partage le point de vue développée dans la pétition : progressivement, sans fanfare, les remboursements de la Caisse d’assurance maladie diminuent et contraignent les mutuelles et assurances privées à rembourser toujours plus ( ou moins, ou pas ) et
jusqu’à quand ?

Bonjour,
Je suis bien forcée de constater au quotidien que l’accès aux soins de santé est de moins en moins aisé, tant au niveau professionnel qu’au niveau personnel (je suis mère de 3 enfants).
Il faut un débat ouvert sur ce sujet … c’est URGENT !

moins de gaspillage ,médicaments, labo pharmaceutiques,depassements d’honoraires abusifs

on parle de solidarité mais où est-elle passée ? C’est chacun pour soi et personne ne réagit. On recherche du profit uniquement au détriment de la santé et des personnes.
On a un Président socialiste ? Enfin je le croyais

avec un gouvernement qui se dit de gauche tout en appliquant une politique de droite ,il ne faut pas s’attendre a un miracle ;2002 n’a pas servi de leçon ,ou bien ils le font exprès,ce n’est pas possible autrement ! « la finance  » énemie d’hier,amante aujourd’hui !!!!!

Contre les  évolutions qui semblent inéluctables, je souhaite que cet appel trouve un large écho.

Indispensable

Il est essentiel de sauver notre système de santé. Il est un des meilleurs du monde, ne laissons par marchandiser la santé. Il faut garder de la solidarité entre nous.

Il y en a marre du lobbing des mutuelles, bientôt le tiers payant en plus chez les médecins. C’est le glas de notre système de santé.

indispensable de se battre pour ça système à conserver et on en a les moyens!

La privatisation rampante de l’Assurance maladie rendue possible par les directives européennes acceptées au début des années 90 progresse inéluctablement et produit une médecine de classe à l’intérieur de laquelle à moyen ou long terme, n’ayant plus les moyens de me soigner, il me sera vraisemblablement proposé un protocole personnalisé afférent à l’euthanasie. L’attitude de la Mutualité française me semble très ambiguë. Elle est peut-être, à terme,  suicidaire parce que la logique à laquelle elle se plie est en train de se retourner contre elle. L’Accord National Interprofessionnel signé récemment par certains syndicats fait la part belle aux mutuelles d’assurance privées. Les mutuelles de la Mutualité française vont y laisser des plumes. Quel choix leur restera-t-il? J’estime que ma vie et la vie de mes proches n’a pas moins ni plus de valeur que celle de ceux qui peuvent s’offrir les meilleurs services de santé parce qu’ils réussissent à concentrer une part importante des richesses produites par tous. Je dénonce, par ailleurs, l’absence de véritable politique de prévention de l’Assurance maladie (3% de son budget, paraît-il?). Le système tel qu’il a été élaboré par le Conseil National de la Résistance présente, dans ce domaine, des imperfections qui sont source de maladie et donc de souffrance. Il faut instituer dans notre pays, une véritable politique d’éducation à la santé par la prévention et donner à toute la populaiton les outils nécessaires pour que chacun puisse piloter sa santé efficacement.

De tout coeur avec vous avant que la sécurité sociale ne soit privatisée par le gouvernement « socialiste »

Tout à fait d’accord

Pleinement d’accord avec votre combat, mais il faudrait que les retraités cotisent à l’assurance maladie au moins autant que les actifs, même s’il faut prévoir un seuil de revenus (1200 € par exemple). La politique de santé doit s’appuyer sur la solidarité, mais celle ci doit être basée sur la justice. Les retraités, dans leur ensemble, ont beaucoup moins de charges, 75% sont propriétaires, et leur niveau de vie est supérieur à celui des actifs.

Nos dirigeants depuis longtemps sont aux bottes du Dieu argent, et  les citoyens suivent, mais quand on a lu les études de Milgram comment s’étonner?
Merci

la privatisation du systeme de sante est inacceptable.

merci d’avoir lancé cet appel

Ne lâchons rien…!

Je partage le contenu de cette pétition. Il est anormal que cette question ne fasse pas l’objet d’un débat à l’assemblée. Il est capital que cette question soit traitée. Sinon, sournoisement, par petites touches, va être démantelé ce système de protection sociale. Cependant je doute que la représentation nationale (droite et gauche)  prise au piège du clientélisme électoral accepte ce débat.

Y’en a marre de la dictature de la cupidité et du profit ! De la dictature des banques, de leur idéologie néolibérale fascisante !
L’humain d’abord et la santé, l’éducation et le bien être pour tous !

Tout à fait d’accord. Les revenus financiers devraient cotiser eux aussi. Et le trou de la Sécu serait largement comblé.

Le choix de nos partenaires santé sans que les mutuelles nous les imposent .

contre la privatisation de la santé, égalité des soins pour tous

les retraités paient très chères des mutuelles mais elles ne sont pas déductibles des « pensions »
la bases de remboursement des soins dentaires et d’optiques non pas augmentés depuis des années. Se faire soigner est un vrai luxe.
merci pour ce que vous faites.

solidaire et solitaire

Près de 50 pour cent des cotisations des mutuelles ne sont pas affectés aux remboursements santé ,cela fait vivre des secteurs entiers de l’économie ,certes,immobilier publicité etc, mais qu’est cela vient faire dans la gestion de la santé??Tout le monde règle ses cotisations sans sourcillier.

Plus de 60 ans déjà nous séparent de la création de la Sécurité Sociale. En cet anniversaire d’un organisme qui a profondément modifié notre façon de nous soigner essayons de nous rappeler comment, pourquoi et avec qui la Sécurité Sociale a vu le jour et a pu se développer pour permettre l’accès aux soins de dizaines de millions de français.

Tant que la sécurité sociale sera gérée par des syndicats il n’y aura pas de débat possible.

Un besoin impératif pour retrouver l’esprit solidaire de la sécurité sociale face aux lobbys financiers des complémentaires santé.
Une urgence sociale pour une meilleure santé publique.

Tout à fait d’accord pour rétablir les fondamentaux mis en place lors de la création de la Sécu.

NON A LA PRIVATISATION DE LA SECURITE SOCIALE !!!

la santé est un droit universel.

VIVE LA DEMOCRATIE

La sécurité sociale est née de l’utopie d’hommes et de femmes qui ont vécu l’innommable et ont décidé de construire un monde plus juste et plus solidaire. Cet héritage du CNR ne doit pas disparaître mais, au contraire, perdurer et même être amélioré.
Ne lâchons rien.

Tout à fait d’accord pour un débat sur la santé et son évolution en ambulatoire et à domicile, en incluant de ce fait la promotion de la santé et sans oublier le développement des sciences infirmières et paramédicales!

Tout à fait d’accord pour ce débat bien méconnu du public alors que de nombreux patients se trouvent confrontés à de nouvelles réalités, notamment celle des soins à domicile qui deviennent de plus en plus lourds et techniques sans que soit prise en compte la réalité de vie quotidienne de ces patients… Il est grand temps de prendre en compte la clinique et la recherche infirmières qui peuvent apporter des pistes nouvelles de prise en charge… Mais voilà on se heurte aux nouvelles modalités de management des soins par des administratifs et gestionnaires qui ne connaissent ni les soins ni les patients  (et s’ils le sont on leur demande d’oublier leur métier initial) et considèrent que les paramédicaux ne sont que des opérateurs de soins! En effet il s’agit maintenant d’un marché du soin et non plus d’un système de santé humain…

Nos anciens se sont battus assez longtemps pour cela, alors nous devons faire un petit effort pour résister à cette intrusion galopante de la « rentabilité ».

Nous ne sommes concernés directement en Nouvelle Calédonie par cette loi, toute si elle passe en métropole celle ci pourra être mise en place chez nous aussi plus tard, ce qui inadmissible pour la liberté du consommateur.

je pense qu’une remise à plat de notre système de santé doit être réalisée en gardant comme objectif, entre autres, le fait que les patients ne doivent pas devenir des consommateurs de santé : arrêtons de les pousser à la consommation des soins. Dans mon domaine, l’audioprothèse, je rêve que les tarifs soient fixés et imposés par l’Assurance Maladie, afin que la concurrence ne puisse s’exercer que sur la qualité de service et non sur la publicité.
Plus généralement, dans le domaine de la santé les profits devraient être employés d’avantage à la recherche clinique et fondamentale qu’à la rémunération d’actionnaires ; mais biensûr, ce dernier point n’est pas franco-français !

Je vous soutiens totalement

bravo pour votre belle et bonne entreprise – j’écris un livre allant dans le même sens   en amitiés

concernant l’optique….. il ne s’agit en rien d’un « risque » de santé sur lequel les assureurs feraient une marge acceptable comme pour les automobiles ou les habitations.
Il s’agit au contraire d’un besoin connu, et presque systématiquement récurent.
Le remboursement optique disponible devrait alors être rendu aux adhérents des OCAM n’engageant pas de frais au cours d’une année. Forçe-t-on les gens à provisionner un budget pour leurs chaussures ou leurs vêtements des mois à l’avance sans pouvoir modifier l’utilisation finale de ce capital, dont ils ne toucherons plus tard qu’une partie tronquée et subtilement cloisonnée entre monture, verre et ou lentilles etc…
ça ressemble a l’activité de banquier-voyous, qui prennent des frais de dossiers/gestion, sur un placement bloqué et en plus occasionnant une perte en capital…

gardons ce qui a été décidé à la LIBERATION (1945),sous le Gouvernement Provisoire ,et le Conseil National de la Resistance, par Ambroise CROISAT élu communiste dont les prémisses datent du Front Populaire .

Cotisations selon ses moyens et prestations santé selon ses besoins.
Plus que jamais.

Pour un système de sante égalitaire(une des grandes avancées du siècle passé ),pour la liberté du patient de choisir son praticien , pour un vrai débat républicain avec les citoyens et les professionnels de santé!!!

Y en a marre, ça va peter

Il nous faut revenir aux vrais valeurs qui ont été à l’origine de notre système de santé.

effectivement de plus de cotisations et de moins en moins de remboursements.

Tous les droits sociaux gagnés par lutte de nos parents sont jetés petit à petit dans une poubelle… On nous impose petit à petit le régime américain qui ne marche plus, l’état gérant l’état et le peuple se débrouillant pour survivre. Les seuls qui survivront sont les « Killers » quelque soit le moyen qu’ils utilisent, honnête ou pas et puis les puissants. Les faibles, les malades sont bons pour l’élimination comme dans la jungle. La France fût le modèle en matière de droits sociaux, de la culture occidentale, du raffinement… La France fût !!!!

Bonne initiative, il faut être vigilant.

La qualité de la prise en charge de la santé, le rôle de chaque professionnel dans le système de soins méritent un débat démocratique ouvert et sans tabou.

il faut absolument faire connaitre cet appel

maintenons notre système de santé solidaire.

Besoin constant d’adaptation ,de réorganisation pour répondre au mieux aux demandes .

Cela posera problème par la suite, si nous ne nous manisfestons pas

En tant que professionnel de la santé, je soutiens pleinement cet appel.

Pour que la prise en charge des soins cesse d’être inégalitaire, que son accès soit garanti à tous.

Tout le pays va à la catastrophe ! La Sécurité Sociale doit couvrir les frais de santé des Français. Je fais partie de ceux qui ont cotisé pendant plus de 45 ans ! Aujourd’hui, sans mutuelle, je devrais renoncer à certains soins…

Mon pere est decede d’un cancer cet ete. J’ai ete temoin pendant les 7 mois d’hospitalisation de mon pere de toutes les incoherences de l’hopital public : chimio et radiotherapie a la pitie-salpetriere puis retour dans un etablissement prive pas adapte a la maladie  en ambulance. Manque de coordination – perte de dossier, de resultat sanguin…etc

Tout à fait d’accord.Les choses se dégradent nettement depuis une quinzaine d’années ,avec des « cadeaux » choquants pour les groupements de cliniques privées qui, elles, prospèrent, avec des médecins actionnaires et des parkings payants de Vinci ( dans le cas que j’ai en tête.) Cherchez l’erreur…
Un exemple: entrée pour une opération du sein , un matin , aucun repas jusqu’au lendemain matin où j’ai pris le petit déjeûner.Sortie aussitôt après, on m’a réclamé DEUX journées et, devant mon refus de payer, la secrétaire m’a affirmé que c’était dans les textes.Quelqu’un d’autre a aussitôt occupé la chambre , bien sûr…

J’ appuie des deux mains votre initiative ; vous pouvez me contacter si vous envisagez de mener la mobilisation plus loin ; ce sera nécessaire.
Nous avions un système  de santé public magnifique convoité maintenant par les puissances d’ argent  et détourné à son profit par l’ industrie pharmaceutique : il est fondamental de le défendre.
Vous avez toute mon admiration

Débat très important, en particulier lié avec  le vote de la 2ème directive service européenne.

quand cessera-t-on de culpabiliser les malades dans ce pays ?

Enfin une initiative dédiée à la santé qui pose le vrai débat. Bravo pour l’idée, disponible pour la défendre

Pour les futures générations : sauvons la sécu.

Une fois de plus les financiers!…., qui ne créent rien et ne connaissent pas le travail des professionnels de santé sur lequel ils s’enrichissent de façon éhontée…cf leur train de fonctionnement et la publicité à tout cran…..sans parler de tout le reste!

merci pour votre action que je soutiens vivement !!

il faudrait que les professionnels de santé rèduisent leurs coûts

Tout à fait solidaire.

Enfin une occasion de remettre en 1° ligne les malades et ceux qui s’en occupent directement. Haro sur les prédateurs de l’argent de la santé!

un accès aux soins pour tous, telle était le fondement de notre sécurité sociale. Cette idée fondatrice simple, commence à disparaitre. Dépassement du secteur privé, mutuelles au cout élevé, une médecine a plusieurs vitesses régit par le porte monnaie!

Espérons qu’avec un gouvernement de gauche cela aura plus d’effet que la précédente pétition.

La seule valeur devient l’argent !

Il reste à faire d’importantes économies sur le coût de la santé ,mais il est évident que le « privé »( clinique, assurances…) n’a pas d’objectif de santé publique….ni même d’économie pour le patient!

on pourrait aussi revendiquer la suppression pure et simple des plafonds de cotisations (patronales et salariées) – en échange d’un meilleur remboursement des frais de santé nécessaires (« hors confort ») pour tous.

La Santé, l’Éducation et la Culture sont les bases de notre société. Sauvons les!

je soutiens l’action de « soins coordonnés »

Je suis parfaitement d’accord avec cette pétition, et soutien cette demande.
Il me semble qu’il serait naturel que soient regroupées l’ensemble des mutuelles et des sociétés d’assurance dans le sytème général.
De plus je me pose des questions pourquoi le régime SS alsacien est plus intéressant que le régime général?

un débat oui,sur les soins, pas sur la santé, et plutôt sur   l’intérêt de la sécu telle que pensée à l’origine  et contre la privatisation actuelle au détriment de la qualité de tous, malades et soignants.

Ps :  au passage, non au démantèlement des hôpitaux et à leur concentration en quelques trop grands établissements.

Revenir et redonner à la santé public les moyens permettant à tous les FRANCAIS une véritable prise en charge « publique » en fonction de leurs besoins médicaux et payant selon leurs véritables ressources.
Arrêter la gratuité sans un minimum de cotisations pour tous les « accueillis » qui nous narguent alors que notre sécu nous rembourse de moins en moins POUR nous qui avons une vie de dur labeur et de sacrifices derrière nous et autant d’années de cotisations.
ON NE DONNE PLUS RIEN SANS une cotisation même minime

Laissons chaque assuré choisir son professionnel de santé.

La santé est un droit public !

Je reste de tout coeur avec vous et votre combat pour que les évènements vous apportent le rétablissement de nos droits, piétinés sans vergogne par notre république actuelle qui pourrait faire des économies autres que celles-ci, à savoir, les 66 milliards donnés annuellement aux divers syndicats  et j’en passe …
Bon courage donc,.

non à un système de santé à 2 vitesses…et oui au libre choix du praticien

La santé devrait être un simple problème d’humanité, mais c’est avant tout, malheureusement, un problème financier et de profits. Quel dommage !
Je m’étonne, néanmoins de la richesse des mutuelles et autres organismes privés par rapport au déficit de la sécurité sociale… étonnant… non ? Ce n’est pas une réforme qu’il faut, mais une refonte, pour ne pas dire une révolution !

il est urgent de s’écouter, d’être dans une logique humaine, reposant sur des valeurs sûres et non une logique comptable qui risque de vaciller à tout moment !

Merci pour cette initiative.
On augmente les cotisations pour « sauver  » la protection de santé à la française et on réduit les prestations au nom du trou de la sécu.
Dans la réalité les soins, sont moins bien pris en charge, le service de santé hospitalier et de proximité se réduit.
Il faut effectivement que les français sachent qu’un choix doit être pris quant à l’orientation à venir et qu’ils soient associés et décideurs.
Encore merci et bravo.

C’est inacceptable de d’autoriser des réseaux de soins fermés et ainsi d’obliger les clients à ne pas choisir eux même leur opticien.

je suis pour l’aide aux soins pour tous

Pour un système de santé solidaire et humaniste

Plus le temps passe, plus j’ai besoin de soins dus à mon âge (69 ans), plus les complémentaires deviennent chères. J’appréhende la prochaine tranche de 70 ans !

Hélas cela fait partie de leur souhait d’en finir avec l’héritage du CNR, oui il faut rien lacher.

Stop à la santé à deux vitesses (une pour les riches et une pour les autres)

je suis outrée par cette dérive du basculement des frais vers les mutuelles qui ne cessent d’augmenter
outrée aussi et les débordements en matière de multiplicité des soins
couteux et inutiles et du gaspillage!
oui il faut de vrais débats et réforme sur la santé
le point le plus scandaleux est LES DEPASSEMENTS D’HONORAIRES et les arguments avancés par les médecins pour les défendre;il y aurait là bop d’argent à économiser!!!!!

prise de conscience et action indispensables et urgents

continuez votre mobilisation merci

pour un système solidaire de prise en charge des soins , seule garantie de l’accès aux soins pour toutes et tous.

Actuellement se sont les personnes les plus démunies qui n’ont pas accès aux soins, qui ne peuvent pas se soigner comme il le faudrait. Merci + pour cette initiative en leur faveur. C’EST URGENT.

La système de la santé en France se dégrade. Le droit à la CMU devrait être réétudier en tenant compte des revenus réels des familles et devrait aller plus loin que les minimas imposés par la CAF, voir des enfants qui vivent chez les parents dans des conditions précaires…

D’accord pour un vrai débat, se poser les bonnes questions et trouver les bonnes réponses à cette dérive de notre système de santé qui ne tiendra pas dans le temps…
Sinon, les complémentaires de santé n’arrêteront pas d’augmenter de 15 % chaque année leur tarif ce qui sera un poids insupportable pour les revenus modestes qui obligeront ces personnes à ne plus se soigner…
Les « abus de soins » de certains ou les « faux arrêts maladie » s’ils étaient vraiment contrôlés pourraient permettre d’éviter cette dérive…et le déremboursement progressif de la CGSS …
En plus, les mutuelles se voyant partenaires de santé  de + en + incontournables se renforcent en proposant des remboursements différenciés en conseillant à leur client des opticiens à la carte….
Ce qui est contraire à l’origine même de notre système de santé…où toute personne doit être libre de son choix et soignée de la même façon chez tel ou tel professionnel de santé.

ancien agent securité sociale, petite retraite ,alors oui! bougez, ou ca va peter!! c’est sur!!!!!!!

J’ai tout un environnement en milieu hospitalier et je n’entend parler que de dégradation du service aux malades et de la qualité des soins pratiquée par des médecins formés  » ailleurs » et qui viennent travailler chez nous . »

« En tout homme,il faut considérer l’humain. » Eugène Minkowski.

Merci de nous rappeler ce principe essentiel ,qui inspire visiblement
votre appel.
Signature évidente.

Mobilisons nous pour informer les Français des vrais menaces qui pèse sur notre système.

La santé privatisée nous coutera plus cher.
Je ne veux pas que mes dépenses de santé rémunèrent des actionnaires.

Le consommateur est tout autant responsable car combien nous demandent à nous, professionnels de santé, d' »optimiser » leurs factures, afin d’être mieux remboursé et nous menace d’aller chez le concurrent si l’on ne joue pas le jeu!!! les professionnels subissent eux aussi la mauvaise foi du consommateur. Arrêtons de nous taper dessus sans remettre les choses dans leurs contexte.

autant il semble souhaitable et nécessaire que la sécurité sociale veille sur la pertinence des dépenses remboursées par l’assurance maladie et en vérifie la légitimité , autant se défausser sur les mutuelles en introduisant plusieurs vitesses ou classes dans le remboursement par les mutuelles parait contraire à ce qui a fait la qualité du soin en France

oui parce que la santé coute chère, elle coute la vie aussi parfois! c’est une richesse qu’il faut conserver!

Pour une prise en charge à 100% des remboursements des médicaments et des soins (optiques et dentaires compris)
Pour la taxation des revenus financiers au même niveau que les cotisations sociales sur les salaires (salariales et patronales)
Stopper les exonérations des cotisations sociales aux entreprises.
Supprimer la CSG et RDS.
La Sécurité sociale appartient aux salariés, elle doit être gérée par eux et non plus dépendre du budget de l’Etat.

Nous voyons continuellement la Sécurité Sociale privée de ces ressources (diminution des cotisations patronales successives) et obligée aussi de supporter le coûts de dépenses ne lui appartenant pas. Tout ceci afin de creuser un trou colossal afin que la population spoliée de ses cotisations ne s’aperçoive pas du stratagème mis en place de longue date ! C’est une technique bien connue  depuis longtemps des militants syndicaux et des travailleurs du monde industriel qui voient les caisses se vider artificiellement afin de justifier  la non rentabilité de leur outil de travail et afin de délocaliser

Je suis pessimiste sur l’avenir de notre sécurité sociale.
Le malheur des uns faisanr le bonheur des autres, il me semble que les compagnies d’assurances seraient prêtes à prendre le relai de cette sécu qui elle aussi à grand besoin de soins.
Prenons garde, mai 68 peut revenir avec toutes les conséquences subséquentes.
Serge le Doussal

Pour un débat et une véritable information public!
Les « Assurés » doivent enfin comprendre à quoi servent leurs cotisations…

oui, revenir au fondamental de la création de la Sécurité Sociale, issue du Conseil National de la Résistance, et mise en place par Ambroise Croizat, ministre communiste , en 1945,
Croizat dont la mémoire se lit dans les publications de Michel Etiévent, écrivain savoyard, qui ne fréquente pas assez, hélas pour sa reconnaissance, les milieux parisiens.
Yves Le Gloahec
ancien résident parisien, retraité résident en Savoie.

la Mgen est OBLIGATOIREMENT ma SS ,elle est aussi ma mutuelle depuis mes 18ans ,il n’y avait pas d’autre choix!!et maintenant ,si je la quitte, pour pouvoir continuer de choisir LIBREMENT mes professionnels de santé ,et bien elle ne me fait pas la transmition de mes remboursements vers une autre mutuelle!!!!Les réseaux de soins sont une honte pour un pays qui a comme devise » LIBERTE,EGALITE.On n’a plus la liberté de choix et plus l’égalité des remboursements!!

Je veux pouvoir choisir mon opticien,mon dentiste ,mon médecin sans être pénalisée pécunièrement;à côtisation égale ,remboursement égal

Effectivement ce sujet est un grand débat de société.
Il faut sauvegarder nos acquis sociaux et la solidarité.
Mais il faudrait aussi une meilleure approche des problèmes de santé,
ne consulter que si nécessaire et des praticiens plus soucieux des dépenses induites par leurs ordonnances la sécu n’est pas une tirelire.

Merci et courage on y arrivera !

JE SUIS CONTRE LA MEDECINE A DEUX VITESSES….
IL FAUT ABSOLUMENT SAUVER NOTRE SYSTEME DE SANTE DANS L’INTERET DE TOUS !!!
JE SUIS CONTRE LES DEPASSEMENTS D’HONORAIRES ABUSIFS… qui retombent en partie sur les Mutuelles …
ET CONTRE LES LOBBYS DES LABORATOIRES …
AU FINAL, NOUS N’Y GAGNONS RIEN COLLECTIVEMENT !!!
ALORS, BOUGEONS …. FAISONS ENTENDRE NOTRE VOIX !

contre la ppl le roux et pour un vrai débat démocratique

archi contre cette loi qui va pourrir notre systeme de sante

Mr Ambroise Croizat doit se retourner dans sa tombe !

la main invisible du marché a trouvée un magot bien visible, ne laison pas faire

Il est fondamental que la voix des assurés soit entendue avant que soient prises les décisions afin que notre système de santé reste exemplaire et qu’il ne tende pas à exclure les plus faibles économiquement.

il faut absolument que la vieillesse avec ce que cela suppose de prise en charge soit enfin réellement prit en charge comme un risque naturel de la vie dans le cadre de la assurance universelle

OK +++………

OK +++ avec votre action

Parce que la solidarité est l’affaire de tous, sans exception.

une loi portée par la gauche qui n’est ni dans l’intérêt des patients, ni dans l’intérêt des professionnels, mais uniquement au profit des organisme de complémentaire santé

nous sommes des professionnels nous voulons pouvoir conseiller
au mieux de leur besoin nos clients.et nous ne pensons pas qu’au
profit.!!!!  POURQUOI AVOIR LAISSER LE NOMBRE D ECOLE
D’OPTIQUE SE MULTIPLIER SANS SE SOUCIER DE L’AVENIR?

Enfin….

On s’est battu toute notre vie pour cette cause… Il faut absolument continuer  La protection sociale, c’est une grande cause de solidarité et de justice..

Afin de réduire cette dette devenue infernale, il serait judicieux de limiter certains soins injustifiés prescrits par les professionnels de santé….!!!!

Et pourquoi pas privatiser l’air que l’on respire ?

POUR MOI LA SECU EST POUR TOUS LES FRANCAIS MAINTENANT SI JE TROUVE QUE L’AI BESOIN  D’UN SPECIALISTE  C’EST A MOI DE PAYE AVEC UNE COMPLEMENTAIRE J ‘AI CONFIANCE A NOS MEDECINS ET NON A NOTRE SYSTEME ACTUEL DE SECU   AIDONS NOS MEDECINS BIENTOT ILS N’Y EN AURA PLUS

Infirmière libérale depuis de nombreuses années, je vois s’installer de plus en plus de difficultés d’accès aux soins chez beaucoup de patients. Jusqu’à quand nos grands décideurs vont-ils jouer avec la santé de leurs concitoyens?!
Pour une fois, qu’ils fassent preuve de responsabilité citoyenne et politique en ouvrant un débat large et public autour de cette question de la Santé et d’un accès aux soins juste et équitable pour tous.

Tous ensembles nous pouvons sauver notre système de santé unique au monde.

Je signe cette pétition car notre santé est un bien public et doit être un Service Public. Égalité! Fraternité!

contre les remboursement différencié une cotisation égal un remboursement point barre !

Je signe.

La santé n’est pas une marchandise.

Le grand débat sur ces questions fondamentales va durer des années
1/ Au niveau de l’individu ou des familles
— quelle part doit verser le patient lors de la réalisation de la prestation
— quelle limite à l’extension du 1/3 payant. Le Tout pris en charge ou Rien reste à charge est une incitation à la surconsommation des personnes les moins aisées qui se servent du système de la sécurité sociale pour « prendre une revanche » sur la vie difficile qu’ils ont
— quelle responsabilité a chaque personne dans ce qui lui arrive??
— quelle part entre soins somatiques et prise en charge psychologique
( à titre personnel j’ai fait un burn out il y a 12 ans et j’ai fait une psychanalyse à raison d’une séance par semaine ( 50 euros non remboursé ) pendant 8 ans. Je pense que c’est parce que j’ai acheté mes « soins » que j’ai pu sortir du cercle « infernal ». J’ai été hospitalier, « idealiste » 20 ans et j’ai fait ma mue pour devenir liberal secteur 2. Mon rapport avec mes patients opérés s’est amélioré car je « vends » mes services et arrivent à établir des relations plus justes…)

2/ Au niveau sociétal:
— quelle part dans les dépenses de santé doivent prendre en charge les ménages, les complémentaires, l’assurance maladie (actuellement globalement 12,13 et 75%)
— quelle part pour la médecine gérée par le public, pour la médecine libérale et pour les PPP ( privé participant au public)
— quels avenirs pour les PPP ( partenariat public privé ) avec des loyers payés à des groupes privés pendant 15,20,30 ans…soit par les hôpitaux, soit par des libéraux.

Comment allons nous passer de l’Etat providence né de l’aprés guerre avec l’idée de plus jamais ça ( le guerre, ses atrocités, le Mal absolu projeté sur les nazis ) à l’Individuation providence qui consiste à faire naître en chacun les capacités à se prendre en charge, à devenir son propre guerisseur.
Cette révolution n’est à mon avis  pas qu’économique, car c’est un changement de paradigme, un  nouvelle renaissance avec un nouveau continent à découvrir ( ll’atlantide??, le continent noir ), une ouverture à des champs de connaissance inconnus des sciences dures traditionnelles. C’est ce que je fais déjà dans ma pratique où je mixte prise en charge classique pour les vraies maladies et ouverture d’autres voies pour les blessures de l’âme.
Ce courant de pensée est celui de nombreux chercheurs comme Thierry Jannssen, JC Ameisen, C Lallement, Longo ; Whitehouse aux USA…
Cordialement

 

 

Il s’agit d’ un vaste chantier, et il est urgent!

Bon courage dans les négo, nous vous soutenons

A Brioude nous avons un comité de defense de notre hopital très actif qui a permis de maintenir la chirurgie en elargissant ses specialités!
Maintenant on se bat pour le scanner.Il faut que la santé soit un veritable service public avec les moyens necessaires ouvert à tous!!

Nous ne sommes pas de simples vendeurs, nous sommes des acteurs dans la santé de nos concitoyens. Lesquels doivent pouvoir choisir leurs professionnels de santé sans y être contraints par leur mutuelle.

soutien total

L’appel devrait peut-être être  signalé sur une plus grande échelle.
Beaucoup se sentent concernés bien évidemment, mais au final peusont touchés et peuvent se manifester.

j’ai l’impression qu’une majorité de personnes ne se rend pas compte de cette privatisation rampante.

En effet la conscience collective s’est doucement dissoute dans la nouvelle religion universelle : consommer !
Sévèrement occupés à trouver les moyens d’acheter tout ce que la planète compte de ressources, distraits par les écrans et saturés d’informations en permanence, nous avons laissé glisser le système solidaire sans même nous en apercevoir.

Parfaitement d’accord avec l’appel.

Battons nous pour garder une véritable Sécurité sociale

La sécurité sociale et un pilier de notre vie sociale , malgré les difficultés financières qu’elle gère elle doit absolument resté sous le contrôle de l’état.

Pour remettre à l’endroit ce monde sens dessus-dessous…

Pour l’égalité des droits à la santé pour toutes et tous, il faut garder
la sécurité sociale comme elle a été créée en 1945. La privatiser
n’est pas le progrès espéré dans notre société d’aujourd’hui.

Nombreux sont les pays qui aspirent à notre protection sociale , à notre code du travail , à notre éducation nationale à nos services publics…… la liste serait longue .
Je pensais que la casse cesserait avec des représentants se déclarant
humanistes et républicains , que l’on allait réparer  les dégats  infligés
par le capitalisme  prédateur et irresponsable , je vois qu’il n’en est rien et que les réformes ne sont ni sociales ni économiques et qu’elles n’ont  pour finalité que la protection de leurs acquits et des nantis .
,

1000 fois oui au contenu de cette pétition et mettons en perspective une santé (les soins n’en sont qu’une partie) gratuite et égale pour tous, débarrassée du coût des trusts pharmaceutiques.

ce sont nos anciens qui en sont à l’origine de cette avancée sociale honorons leur mémoire. BAS LES PATTES DEVANT LA SECU

Complétement d’accord avec vous, Bravo

Tout à fait d’accord.
Rendons à nouveau sa place à la SECU solidaire.

La santé pour tous, pour respecter notre devise Républicaine d’ Egalité

La diversité des premiers signataires me laisse espérer une très large base représentative pour cet appel.
Dès à présent bravo pour cette initiative.

il faut arretez de détruire notre systeme de santé que nous avons mis des années a construire, la majorité des francais ne croulent pas sur de l’or et ont besoin de la sécurité sociale

peu à peu s’effilochent la notion de solidarité en démocratie …..subversion d’un systéme qui par des attaques successives va tomber lui aussi dans l’escarcelle des banques qui désormais nous dirigent …….

Il faut aller plus loin. Il faut dire haut et fort que nous avons une base de donnees unique au monde, la base sniiram, qui devrait justement servir au controle pourune medecine plus efficiente : l outil central existe mais nous ne nous en servons pas…

un service de santé pour tous c’est possible si ceux qui détiennent les plus grosses fortunes partage un peu et sans se ruiner , c’est reconnu par tous les médias l’évasion fiscale qui plus est souvent ne sert à rien, villa au bout du monde non utilisée ou peu, bateau énorme à quai une grande partie de l’année etc etc

Je SIGNE pour défendre cette grande conquête sociale issue du CONSEIL NATIONAL DE LA RESISTANCE, qu’est notre SECURITE SOCIALE.
Je vous invite à la lecture d’un excellent livre de Michel ETIEVENT _auteur « Ambroise Croizat ou l’invention sociale »
Unanimement saluée par la presse, la première biographie du père de la Sécurité Sociale, ministre du travail à la libération et auteur d’un héritage impressionnant de réalisations sociales. Toute sa vie, son oeuvre, un chemin de dignité.

je défend depuis toujours le programme du CNR.
Cette pétition devrait permettre de grands rassemblements

La sécurité sociale qui perçoit des cotisations de tous ne doit pas être réservé à la CMU, la AME,  l’hospitalisation ou graves maladies, car tous les étés les cotisants et assistés  subissent de nouveaux dedéremboursements pour des soins et des médicaments indispensables à leurs maux, pratiqués toujours « en douce »,  cela devient de l’arnaque

LA SANTE pour TOU(TE)S il faut en débattre…

L’ eau, l’ air, le gaz, l’ électricité, la santé, un Président social-démocrate, tout doit être source de profits en économie capitaliste.

Une urgence!! Vite avant les urgences!!

Il suffit d’aller dans d’autres pays, pour voir les malades vendre leur voiture ou faire une collecte dans le quartier, dès qu’ils doivent financer leurs soins
Ne pas pouvoir se soigner avant que cela devienne vraiment grave, c’est finalement coûter plus cher à la société

On nous culpabilise avec la retraite et la santé en nous disant que nous coutons trop cher , mais en ce qui concerne les grands patrons , alors là rien n ‘ est fait . IL suffirait d ‘ appliquer le système proposé par bernard friot , c ‘ est à dire de prendre les cotisations sur les profits réaliser par notre travail , pour régler tout les problèmes dont nous souffrons dans notre pays , et cela couterait au final moins cher a l ‘ état que la part des profits de NOTRE TRAVAIL  reversée aux actionnaires .

je suis de ceux qui pense qu’il est necessaire de consulter la nation pour savoir quel type de protection sociale elle veut en lui expliquant les conséquences de chacun des choix possibles
ce serait de toute facon plus profitable que cette gestion comptable a la petite semaine et sans but . le traitement de la santé ressemble a celui de l education nationale(ca part dans tous les sens ca coute de plus en plus cher et c’est de moins en moins efficace)
salutations cordiales

Un régime solidaire en déficit, supporté par les français. Un secteur ultra bénéficiaire qui ne profite qu’à des actionnaires ou des gestionnaires mutualistes. De telles dérives assumées par les différents gouvernements interpellent. Pourquoi ne pas simplement donner à l’assurance maladie la compétence de proposer elle même des compléments à ses prestations en échange de cotisation supplémentaires.? Des bénéfices.. ? Ils deviendraient des excédents et iraient à la résorption récurrente du déficit de l’assurance maladie

L’activité privée en chirurgie à l’hôpital public permet de combler à court terme des déficits et est donc soutenue administrativement mais sidère la recherche en chirurgie sur nos CHU et va conduire par finir de perdre la chirurgie universitaire – en particulier pour les cancers.

je suis d’accord pour débat et je signe
peux ton avoir 1 pétition papier pour faire signer les gens qui n’ont pas internet ( Ca existe et ce sont des gens concernés)
Merci

Il est urgent , sinon nécessaire que les décisions soient étayées sur des reflexions qui se rapportent à une réalité de terrain, et non pas sur des hypothèses a priori économiques dont les conséquences sont loin d’être anticipées ( ex T2A) et auxquelles s’ajoute un objectif constant de nos politiques qui est leur réélection. Le système de santé a de l’argent, il faut réfléchir à la répartition et certainement aux dépenses majeures de société qui sont anormalement basculées sur la santé, car justement les mesures sociétales ne sont pas prises, et à la prévention qui est oubliée.  Avançons également sur une répartition juste des moyens au niveau du territoire, et de la population, cela contribuera aux économies de santé. mais pour cela, il faut avoir le courage de dire et d’expliquer les disparités. Il faut aussi avoir le courage d’expliquer pourquoi le système de santé privé, qui vit sur les mêmes cotisations a les moyens de s’expandre alors que le service publique est arrivé à une limite d’activité. Rétablissons l’équilibre! Enfin, développons en simplifiant les coopérations interprofessionnelles, les progrès permettent des transferts de compétences et de diminuer les coûts des soins. Il s’agit d’un projet de société, et les mutuelles ou autres assurances doivent être au service de la société et non pas l’inverse. On l’oublie constamment.

Non à la création forcée des réseaux de soins…. En étant libéral , je n’ai pas signé pour devenir salarié des mutuelles et attendre leur remboursement au bon vouloir de ces dernières … car bientot le  tiers payant sera obligatoire à ce rythme.

Les citoyens doivent avoir l’opportunité de débattre et de décider de la société dans laquelle ils veulent vivre : un système solidaire ou un système impitoyable, au sein duquel même le plus riche et le plus fort finira par se dégoûter d’écraser le plus faible.

Tout à fait d’accord pour redonner la parole aux citoyens!

L’accès aux soins devient de plus en plus inégalitaire. Les Mutuelles deviennent de plus en plus chères, seuls les plus aisés peuvent consulter sans attendre.

Cette politique de santé est inique et désespérante. Hospitalisée quelques jours j’ai pu prendre la mesure de la dégradation de la prise en charge dans un CHRU : locaux non entretenus, personnel en surchauffe, fatigués, souvent exaspérés, repas insipides, literie HS (  sciatique en sortant), médicaments inexistants (« apportez les vôtres »). Néanmoins et grâce à des personnels soignants toujours professionnels et compétents le séjour s’est avéré passable mais jusqu’à quand la dégringolade ? Inquiétant, très inquiétant !!!

Inquiétant, très inquiétant.

Cette politique de santé est inique et désespérante. Hospitalisée quelques jours j’ai pu prendre la mesure de la dégradation de la prise en charge dans un CHRU : locaux non entretenus, personnel en surchauffe, fatigués, souvent exaspérés, repas insipides, literie HS (  sciatique en sortant), médicaments inexistants (« apportez les vôtres »). Néanmoins et grâce à des personnels soignants toujours professionnels et compétents le séjour s’est avéré passable mais jusqu’à quand la dégringolade ? Inquiétant, très inquiétant !!!

Inquiétant, très inquiétant.

On parle encore et encore du trou de la sécurité sociale ? quand est-il exactement, ou peut t’ont trouver des données exactes ? Les dérives des patients, des professionnels de la santé, et des laboratoires pharmaceutiques.

D’accord sur le fond et la forme

Non aux prestations à 2 vitesses
Pour une mutualisation des dépenses concernant la SANTE

les soins accessibles pour tous, doivent rester le fondement d’une société solidaire! c’est la « base » qui fonde notre humanité et qui donne la priorité à l’homme, au social, à l’entraide, au sens même qui fait de nous des être humains. la finance ne doit jamais devenir  « cela qui impose » un mode de société basé sur l’argent, la richesse, où seul ceux qui peuvent se le « payer » puisse avoir accès au soin et à la santé!

Il est fondamental de sauvegarder notre régime de protection sociale contre ces voraces capitalistes même coopératifs !

notre combat doit continuer pour éviter l’exclusion et la precarité et remettre un peu « d’humain » dans ce monde purement comptable!

approbation sans réserve du texte de l’appel

la SS est un bien précieux et ne doit pas tomber dans les griffes des prédateurs.

Depuis des décennies, lunettes et  prothèses dentaires en particuliers sont ridiculement remboursés (   effectivement une canne coute moins qu’une paire de lunettes et des aliments mixés moins qu’une  prothèse dentaire) les non remboursements conduisent les personnes à ne pas avoir accès aux soins et  au fil du temps d’ ailleurs court (pas de moyens alimentaires correctes) à des prises en charges plus couteuses et plus lourdes .Ou est passé la prévention!!

Enfin une voix digne s’élève et tire très fort et très bien sur les signes évidents de corrosion du piédestal à notre système de protection santé, la sécurité sociale.

LES SOINS D’ABORD ,LES PAPIERS APRÈS .

Une évidence.

la santé doit restée publique. l’accès au soin ne doit pas dépendre de son compte en banque.

continuez !!!

Tout à fait d’accord pour stopper cette privatisation sournoise de la Sécurité Sociale.

En outre, des médecines alternatives comme la phytothérapie et l’homéopathie, permettraient des traitements de fond préventifs qui feraient chuter les dépenses de santé.

la santé ne doit pas être traitée comme une marchandise

Si l’on ne fait rien, très rapidement les assurances seront toutes privées…. vive la gauche!!!!!!!

Je signe sans hésitation ce texte. En réaffirmant ce qui a été dit : débat démocratique sans tabou, y compris sur les tarifs des soins et des consultations, qui me semblent souvent abusifs. Le mouvement « Démocratie réelle » que je soutiens appelle à ce que toute décision politique soit prise directement par l’ensemble des électeurs, notamment lorsqu’il s’agit de décisions aussi importantes que celles concernant le système de santé. Le système par « représentation » actuel est trop sensible à la corruption par les lobbys pharmaceutiques et des professions libérales pour être à l’avantage du plus grand nombre. C’est un véritable débat national voire européen auquel nous appelons afin de décider nous-mêmes et en toute transparence de notre avenir….

S’il est un moment où ce travail doit être engagé, c’est bien maintenant. définir ce que doit être une protection sociale, ne pas créer une sécurité sociale à deux vitesses avec une place croissante donnée aux mutuelles.

Le libre choix du professionnel de santé doit être un droit inaliénable et ne peut en aucun cas être dicté par la finance des complémentaires santé…

on se demande ou on va! augmentation du chomage, favorisation de produit delocalisé et surtout à la longue perte du savoir faire…non vraiment les politiques sont déconnectés de la réalité ou alors ne pense qu’a leur popularité soit disant « compatriote » de la santé pour tous….

Pas de régime de santé à deux vitesses
La devise de la France: SANTE, Egalite, Fraternité

Plein accord avec le constat de détérioration du niveau de prise en charge des soins par l’assurance maladie et la privatisation rampante qui s’amorce avec les prestations mutualistes

Il est tant qu’un débat public soit conduit afin que le peuple comprenne que notre santé est sur le point d’être bradée à des organismes financiers.

Avec espoir…

Sans hésitation je signe. La Sécu est l’affaire de tous.

Notre s’ystème de santé était le meilleur au monde, je souhaite l’aider à le rester…..

En transférant toujours plus de dépenses vers les mutuelles, on organise un véritable glissement du principe de prise en charge socialisée et universelle par l’assurance maladie vers une logique contractuelle et individuelle, sur le modèle assurantiel, marquant un pas de plus vers la privatisation rampante de la sécurité sociale.

La seule vraie réponse résiderait dans l’augmentation des remboursements par la sécurité sociale de base et l’élargissement de son périmètre.

Au galop nous retournons au Moyen-Age…!! Ou bien nous nous calquons sur certains pays voisins…!!

merci et tout mon soutien

il ne faut pas privatiser notre système de sante!

mon praticien c’est moi qui le choisit!

20 ans de médecine et on ne m’a jamais demandé comment je voyais l’avenir de ma profession. La démocratie normalement elle part de la base vers le sommet. 20 ans de technocratie stérile et on y est dedans jusqu’au cou…

Je me tiens à votre disposition pour l’aide que je pourrais vous apporter dans ce louable projet de réflexion.
Mes compétences sont l’oncologie, la gériatrie et les pratiques professionnelles, tout particulièrement la pertinence des soins.

Bien sûr que je signe cet appel.
Petit à petit la Sécurité sociale a été dénaturée. S’il est clair qu’il faut lutter contre les abus éventuels ( et ceux des prix des prix des médicaments en fait partie, il n’y a qu’à  voir les hausses immédiates des prix des médicaments qui ne sont plus remboursés !…de même que les dépassements d’honoraires d’un certain nombre de médecins!, mais il y a aussi des abus de la part d’usagers, qui « consomment » de la « santé »… ), le problème de fond est la mise en cause de la notion de solidarité, voire plus généralement de l’ensemble de la devise de la république.

etant moi-même en invalidité, je suis obligé de me passer de certains soins car c’est de moins en moins remboursé et les complémentaires sont trop chères pour qu’on y accède tous! mais on touche encore trop pour acceder à la cmu. pourtant aujourd’hui c’est un luxe d’avoir des lunettes ou de se faire soigner les dents …
la médecine à deux vitesse existe déjà, c’est évident!
j’espère que vous serez entendu par le gouvernement.

L’augmentation des inégalités d’accès aux soins liée à la réduction de la couverture par la Sécu est néfaste pour la santé. Pour une couverture universelle la plus étendue possible par le régime général.

Notre securite sociale va disparaitre , si nous nous mobilisons pas !

ecoeuré par des ddépenses par toujours bien réparties

Courage continuons le combat !!

la santé et l’éducation devraient être la priorité de tous les pays.
Un système qui se dégrade de plus en plus en France.

Bravo, continuez !

Pour des propositions claires et précises sur le sujet suivi d’un référendum.

Ne nous laissons pas déposséder de ce bien précieux qu’est la sécu
les vautours de la finance sont prêts à tout et ils ont commencé la démolition de notre système de santé !!!

tout fout l’camp !…Sauvons ce qui peut encore l’être .

Merci de poursuivre votre action.

Bonsoir Je suis en accord total avec votre appel et constate que la liste de « personnalités » est pluraliste; ce qui crédibilise votre demande.

sauvegardons l’idéal mutualiste de l’accès aux soins pour tous qu’a representée la création de la Sécurité  Sociale.

12% du budjet; ça en fait des milliards et les mutuelles ont faim via les systemes d’assurance et leurs actionnaires…
Si leur fonctionnement était du domaine philanthropique; ça se saurait
Personnellement, je milite depuis longtemps pour un remboursement a 100% y compris pour ceux liés aux déficits sensoriels (prévention des chutes et de ses conséquence de la personne agée par une meilleur vision ou audition par exemple; ça couche moins cher de traiter fracture de hanche + rééducation).
Et qu’on ne me parle pas de déficit abyssal de la sécurité social, c’est un probleme de volonté politique; c’est pour mieux faire passer la pillule à la population et justifier un déremboursement progressif et donc une privatisation des soins
solution? le montant des cotisations des mutuelles, autant le transferrer a la CGSS.

Pour plus de solidarité….

Il faut tout faire pour sauvegarder ce formidable outil de solidarité qu’est notre système de santé !!!

Pour le maintien d’une sécurité sociale publique, indépendante et accessible à tous et plus à deux ou trois vitesses …

Après une vie de médecin généraliste dans une ville moyenne de
Province je ne peux qu’être en plein accord avec votre appel afin de
pouvoir espérer maintenir la solidarité des soins médicaux que j’ai eu
la chance de pouvoir pratiquer des années 60 aux années 2000.

Une société qui refuse de prendre en charge ses vieux et ses malades !? Je me pose carrément la question :
N’est-ce pas là, une solution pour éliminer les malades pauvres ??
Une sorte d’euthanasie « passive » + soft , en somme !!!???..

Bien à vous.

éducation, santé, travail, logement sont le minimum que la République doit permettre à chacun d’obtenir si le mot fraternité de sa devise garde un sens

Notre santé n’est pas une entreprise et ne doit donc pas être gérée sur  le même modèle. On ne doit que penser à l’homme et à son bien-être.

Liberté chérie!

Ras le bol des assurances privées qui ne veulent que le fric….

Toujours pour les plus riche , et les retraite qui on des petits moyens bientôt il pourront plus acheter leurs médicament , quand vous êtes malade le moindre médicament n est plus prit  en charge par la sécu, tout de notre poche !!!. Ne parlont par des soins dentaire ou lunettes qui sont or de prix et qui sont pratiquement plus rembourser .

Oui pour un débat public sur notre protection sociale, afin d’éviter les abus de certains professionnels de la santé et groupes pharmaceutiques! Arrêtons de stigmatiser les malades.
La santé n’est pas une marchandise et doit rester accessible à tous!!

Solidarité

pour la secu

courage et persévérance…notre soutien suffira t il ?

Le système de Sécurité Sociale doit être rétabli dans ses principes fondateurs pour aboutir à la gratuité de tous les soins nécessaires à la meilleure santé possible, affranchissant les êtres humains du souci de pouvoir en payer les frais.
Les mutuelles, pis-aller pour compenser une Sécurité Sociale  amoindrie, doivent être abrogées par intégration dans celle-ci.
Gérard

Il y a URGENCE

Si des « hautes consciences » reconnues s’en mêlent, on y arrivera, peut-être. Peut-être !

Excellente et urgente initiative ….mobilisation nécessaire et responsabilisation de TOUS les partenaires.
Si on peut aider , merci de le faire savoir.

défendre notre sécu doit être un devoir pour tout citoyen.

quand on veut tuer son chien l »on dit qu’il a la rage!

Ce débat est une exigence « minima » de notre « Démocratie » vu l’importance du sujet abordé.

Pour ne pas voir notre sécurité sociale disparaitre au détriment d’assurances privées, SIGNEZ EN MASSE !
Les gouvernements successifs y travaillent depuis plus d’une dizaine d’années déjà. ATTENTION !

entièrement d’accord avec vous.

LUTTONS!

Non à la privatisation des services publics.

Où est la gauche? Avec le Peuple.Pour le peuple!
Les pauvres d’un côté! Les riches, « privilégiés » de l’autre!….

Le système est à bout de souffle. Il est encore possible de le sauver. Trop de gens ne peuvent plus se soigner convenablement et ce sont des risques pour la santé publique.

En ce moment « tout fout le camp » lorsqu’on a le tort d’être imposable. Les retraités âgés (il y en a encore) qui ne peuvent se déplacer par les transports en commun ne peuvent avoir accès à certains soins s’ils n’ont pas les moyens de se payer un taxi (une fois, ça passe, mais si les soins sont réguliers, il faut choisir entre manger, se chauffer ou se soigner). Ceci est un exemple sur de nombreux autres. Se soigner devient unluxe parce qu’IL FAUT FAIRE DES ECONOMIES, alors qu’il suffirait de faire payer les resquilleurs, reverser à la sécurité sociale tout ce qui est prélevé en son nom pour qu’il n’y ait plus de déficit. Non, c’est plus simple de faire payer les malades et de les laisser dans leur coin, si la mortalité augmente, cela fera encore plus d’économies. C’est triste de devoir dire ça sous un gouvernement de gauche. Mais ces messieurs ne connaissent pas le problème, ils sont soignés gratis et quand ils sont hospitalisés, ont un service pour eux seuls. Ce n’est pas là où on les soigne qu’il y a une infirmière et une aide soignante de nuit pour 80 malades.

NON aux assureurs privés à but lucratif !

Sauvons notre système de santé solidaire et égalitaire : « Liberté, Egalité, Fratenité ».

en parfait accord avec l’esprit et la lettre de l’appel

Accord sans réserve avec l’esprit et la lettre de cet appel.

Le système de santé Français était le plus solidaire dans ses principes fondateurs… Sa restauration dans la fidélité à leur esprit de  serait la preuve que le libéralisme n’a pas totalement détruit l’humanisme.

Je signe en tant que professionnel de santé mais surtout en tant que citoyen français dont la santé ne fait pas l’objet d’un business plan !

il est inadmissible qu’aujourd’hui les retraités ne puissent se faire soigner correctement alors qu’avec l’AME les étrangers aient droit à l’accès aux soins les plus couteux gratuitement. Qui a cotisé le plus ? sinon les Français

La teneur du texte de l’appel va exactement dans le sens de ma pensée.

Ne lachons rien dans le domaine de la santé PUBLIQUE

IL EST URGENT DE REAGIR !!

informer la population que le droit de l(homme sera très rapidement remis en question.

La santé pour tous

l’accès à la santé pour tous est primordial et l’état doit être garant que tout le monde puisse avoir des soins de qualité…l’hôpital pour tous est une responsabilité de l’état et il ne peut pas être rentable
.

Il serait grand temps que l’on revienne à une Sécurité Sociale qui couvre pleinement les besoins de la SANTÉ , de la FAMILLE  et des RETRAITES, c’est le seul moyen de redonner à la prévoyance collective juste et solidaire pour tous, la place qu’elle a perdu. Les systèmes complémentaires sont de moins en moins solidaires de plus en plus éclatés. Il n’assurent pas la solidarité entre les génération, comme pourrait le faire une Sécurité Sociale renforcée assurant solidairement l’ensemble de la population dans notre pays sans discrimination d’origine, de situation.
Aujourd’hui une part importante de notre prévoyance repose soit sur des accords de branches professionnelles ou d’entreprises ou encore sur l’assurance individuelle , bonjours les disparités de couvertures sociales, bonjours les discriminations de traitement, bonjours les exclusions pour qui n’a pas d’emploi, ou vient à le perdre . Au sortir cela coûte beaucoup plus à tous, (et quand je dis coût je ne parle pas que du coût financier mais avant tout de l’impact  social, humain) il est certain que cela fait le profit que des financiers qui vivent du secteur des assurances privée. C’est un véritable choix de société !
L’ANI de janvier 2013 sur le sujet de la couverture complémentaire  obligatoire santé, est une tartuferie. C’est la règle du « chacun pour soit qui prédomine »  là ou l’on devrait penser intérêt général, cohésion nationale et sociale .
Je signe des deux mains pour qu’un grand débat national s’instaure mais pas pour que l’on nous refasse le coup des grandes messes ou les dés sont pipés.

Le droit à la Santé et à la sécurité sociale
est un droit fondamental, et nous ne mettons pas seulement derrière le mot de santé que l’état de non maladie…
Notre Caisse nationale de Sécurité Social doit permettre répondre pleinement à la satisfaction des besoins garantissant à tous et tout au Long de leur vie ce droit.

Il y a urgence à nous mobiliser tous pour lui redonner les moyens, le rôle qui est le sien et qui lui sont de plus en plus retirés.
Au prétextes fallacieux d’économies de santé, d’équilibre de ses comptes alors que les politiques conduites passent leur temps à attaquer ses ressources.
P M

Il serait grand temps que l’on revienne à une Sécurité Sociale qui couvre pleinement les besoins de la SANTÉ , de la FAMILLE  et des RETRAITES, c’est le seul moyen de redonner à la prévoyance collective juste et solidaire pour tous, la place qu’elle a perdu. Les systèmes complémentaires sont de moins en moins solidaires de plus en plus éclatés. Il n’assurent pas la solidarité entre les génération, comme pourrait le faire une Sécurité Sociale renforcée assurant solidairement l’ensemble de la population dans notre pays sans discrimination d’origine, de situation.
Aujourd’hui une part importante de notre prévoyance repose soit sur des accords de branches professionnelles ou d’entreprises ou encore sur l’assurance individuelle , bonjours les disparités de couvertures sociales, bonjours les discriminations de traitement, bonjours les exclusions pour qui n’a pas d’emploi, ou vient à le perdre . Au sortir cela coûte beaucoup plus à tous, (et quand je dis coût je ne parle pas que du coût financier mais avant tout de l’impact  social, humain) il est certain que cela fait le profit que des financiers qui vivent du secteur des assurances privée. C’est un véritable choix de société !
L’ANI de janvier 2013 sur le sujet de la couverture complémentaire  obligatoire santé, est une tartuferie. C’est la règle du « chacun pour soit qui prédomine »  là ou l’on devrait penser intérêt général, cohésion nationale et sociale .
Je signe des deux mains pour qu’un grand débat national s’instaure mais pas pour que l’on nous refasse le coup des grandes messes ou les dés sont pipés.

Le droit à la Santé et à la sécurité sociale
est un droit fondamental, et nous ne mettons pas seulement derrière le mot de santé que l’état de non maladie…
Notre Caisse nationale de Sécurité Social doit permettre répondre pleinement à la satisfaction des besoins garantissant à tous et tout au Long de leur vie ce droit.

Il y a urgence à nous mobiliser tous pour lui redonner les moyens, le rôle qui est le sien et qui lui sont de plus en plus retirés.
Au prétextes fallacieux d’économies de santé, d’équilibre de ses comptes alors que les politiques conduites passent leur temps à attaquer ses ressources.
P M

Il est urgent d’ouvrir un débat sur ce thème. Je signe et je fais passer.

Le programme du Conseil National de la Résistance avait mis sur pied la Sécurité Sociale dans une France atteinte par la Guerre dans sa chair et son potentiel économique.
Comme tous les acquis sociaux la Sécu. fait obstacle au dogme libéral qui régente le monde dont la Communauté Européenne, alors que les possibilités financières sont incomparablement supérieures aujourd’hui.
Il est temps que les citoyens se mobilisent pour arrêter la casse de tous leurs droits et protection. Assez de mensonges et d’écrans de fumée pour les tromper et leur faire accepter l’inacceptable!
La pétition va dans le bon sens.

On peut aussi réduire les énormes gaspillages en soignat tout aussi bien.

La Santé a un coût, mais n’a pas de prix.
Seule une gestion publique peut assurer sa pérennité.

Je suis d’accord : il faut trouver des solutions pour sauver notre système de santé.

Etat prébendé, aristocratie politique, capitalisme des maîtres de forges… LIBERTE de nuire au plus grand nombre, FRATERNITE des puissants contre l’européen lambda …. quant à l’EGALITE ?

Des deux mains.

Il est effarent de voir les successeurs du précédent gouvernement mettre les pieds dans les empreintes de celui-là. Mondialoeuropéanisation et technocratie pensent pour nous, Touraine ne nous fait-elle pas savoir que l’hôpital public secrète lui-même ses propres impasses pendant qu’elle blablate sans décider…Le contexte électoral castre le personnel politique. A+

Avec un peu moins de démagogie, et un peu plus de pragmatisme, on devrait pouvoir sortir assez rapidement du rouge……..

déjà posté et en attente de modération

Il serait temps que cette société française,devienne plus humaine et plus équitable…

Il faut maintenir la Sécurité sociale.

Je n’ai jamais compris pourquoi payer une caisse complémentaire pour pallier au mauvais remboursement de la sécurité sociale.
Pourquoi ne pas verser les cotisation des mutuelles directement à la sécurité sociale et obtenir un meilleur remboursement?
ça éviterait les intermédiaires et ça nous coûterait moins cher en frais de gestion.

A côté des économies l’argent est dilapidé par ailleurs en trafics de toutes sortes (cartes Vitale détournées , AME etc…)
Il faudrait un comité de surveillance afin d’éviter celà.

pour un vrai débat démocratique et archi contre la loi le roux

Il est indigne pour notre santé de laisser les mutuelles choisir quels professionnels de santés doivent prendre leurs adhérents

Restons fidèles à l’idéal d’égalité et de justice sociale des fondateurs de notre système de santé au lendemain de la seconde guerre mondiale.

La PPL Leroux en permettant aux Mutuelles d’avoir les mêmes pratiques que les assureurs (remboursement différencié), fait basculer petit à petit notre système de santé solidaire et équitable, vers un système solitaire et profitable.
Tel un laboratoire de test, les produits paramédicaux comme les lunettes et les prothèses auditives, ou médicaux comme les dents, vont permettre aux mutuelles qui vont de plus en plus ressembler aux assureurs, de s’entraîner « en vue » de la mise en place progressive d’un système à l’américaine où le montant de la prise en charge des soins est calculé non pas en fonction de leur prix de revient, mais du revenu de l’assuré. Les conséquences sont évidentes, pour les Français les plus modestes qui ne pourront s’offrir les bons OCAAM
Les réseaux de soins ainsi plébiscités par le pouvoir en place,sous le faux prétexte soit disant de faire baisser les prix, limite en fait  la liberté de choix des assurés à tous les niveaux: celui de leur professionnel comme celui des produits.
De plus en érigeant ainsi le pouvoir d’achat des Français comme priorité absolue, au détriment d’une offre locale et qualitative,  on privilégie les produits low-cost aux produits locaux, favorisant chômage et délocalisation….
Cela entraînera immanquablement un appauvrissement de l’offre médicale à moyen terme, préjudiciable pour tous, d’abord les assurés et les malades, mais aussi professionnels et économie Française, au seul profit d’un petit nombre de grands assureurs qui entrevoient ainsi la possibilité de faire passer le marché de la  complémentaire santé de 30 milliards à 50 ou 60 milliards… C’est une formidable opportunité financière pour eux que d’obtenir petit à petit la réduction du périmètre de la sécurité sociale à leur profit, effectué sur le dos des Français….
Cette nouvelle organisation des soins en France n’en finira pas d’avoir des répercutions néfastes pour les Français, sur un système encore à la pointe de l’innovation, qui se transformera très vite en longue plainte d’abnégation !

Je suis pour un débat sur la santé en France, pour qu’elle reste toujours un facteur  de bien être, pour mes compatriotes….

Eric Plat Président D’Atol les opticiens

il y a plus de personnes potentiellement malades chez les pauvres que chez les riches…et la nécessité d’une mutuelle rend + difficile la prévention…

Quand la Gauche fait dans la dérive, c’est à pleurere

Je signe sans hésitation. Merci à ceux qui ont lancé cette pétition.

Le débat doit aussi porter sur les dépenses de prévention pour préserver sa santé. On culpabilise le citoyen de coûter cher pour se soigner mais l’Etat ne mise pas ou peu sur la recherche pour limiter les risques et continue à laisser faire ou à créer des situations pathogènes: environnement polluant (pesticides, matériaux dangereux,alimentation de mauvaise qualité), très peu de formation citoyenne tout au long de la vie pour entretenir un bon état de santé physique et psychique et là dessus le corps médical ne joue qu’un rôle curatif, hélas.

La Santé est un besoin VITAL, plus prioritaire à mon sens que l’ARMEE, les Sous-marins nucléaires d’attaque, porte-avions et autres gadgets, Halte au Nucléaire Civil et Militaire, aux Agro-industriels chimistes, aux financiers exotiques…

Priorités bien pensées : L’éducation, la Santé, L’Ecologie, la Justice, une agriculture vivrière de proximité…

On ne choisit pas nos origines…
Riche ou pauvre, on ne choisit pas non plus d’être malade…
Se maintenir « en santé » est un droit pour TOUS !

solidarité avec vous

Un jour on se retournera sur cette belle idée que fut la sécurité sociale et il sera trop tard…

Je suis entièrement d’accord, sauvons notre sécurité sociale, mais malheureusement il nous faut une mutuelle pour compléter les dépassement d’honoraires et autres soins annexes non pris en charges par la sécurité sociale dont personnellement je n’abuse pas.

L’association Française des polyarthritiques, association regroupant les personnes atteintes de rhumatismes inflammatoires chroniques, s’engage pour qu’un débat public sur la santé ait lieu. Stéphane Villar, Président.

Le Planning familial de Blois est en danger
il y a une petition en ligne
merci de la signer

On ne peut pas déréguler des grands principes tel que ceux de la santé sans passer par referundum. la santé ça NOUS regarde TOUS !

Je suis solidaire de votre combat !

les malades sont en danger encore moins de remboursemnt les mutuelles toujours plus cheres donc  beaucoup de persornnes ne peuvent
se faire soigner que dire pour les  lunettes et les dents  pas de remboursement

Je suis retraité et avec 2 ALD et je narrête pas de payer pour maintenir ma santé…

Les grilles tarifaires obligent les opticiens à baisser leur marge, donc les salaires, diminuant donc le pouvoir d’achat des Français opticien salarié, et/ou le nombre de salarié, augmentant le chômage déjà à la hausse. Une autre solution est possible pour les opticiens gérants: acheter des équipement (verres et surtout MONTURES) venant de pays aux prix bien moins élevés qu’en France comme la Chine. La qualité des produits ne sont pas comparables et surtout les fabricants français en subiront les conséquences (diminution du chiffre d’affaires et donc des salaires et/ou effectifs). Les fournisseurs de ces fabricants en seront également pénalisés. Une réaction en chaîne est donc inévitable menant notre métier au plus bas ainsi que celui de tous nos partenaires et fournisseurs.
De plus les Français devraient pouvoir garder le choix de leur professionnels de santé quelque soit le type d’acte.

J’espère que l’Etat prendra les mesures nécessaires pour laisser les Français libres et pour préserver notre belle profession.

Défendre la santé pour ne pas aggraver les inégalités sociales.

Malheureusement, tous nos acquis sociaux sont en train de disparaître, il faut réagir.

je suis pour garder nos acquis de la securite sociale que nos parents ont crees

Je pense que tout le monde à droit au remboursement j’ai une petite fille qui est sourde et à partir de l’an prochain elle aura 18 ans et ses prothèses auditives qui lui sont absolument nécessaires
Ne seront pra

Pour que le service public hospitalier redevienne le vecteur essentiel de la prise en charge de tous les patients sans exclusive.
Arrêtons la T2A et la loi inique dite HPST

Entièrement d’accord pour l’ouverture d’un grand débat public.
Tout faire pour sauver ce merveilleux acquis de la Libération: la Sécu.

je suis contre toute privatisation de la santé.Je me fait exclusivement soigner a l’hopital public.Hormis les consultations de mon généraliste.

une des valeurs de notre democratie !!!

bravo et merci

C’est l’union de tous qui permettra de sauver ce bel outil démocratique qu’est la Sécurité sociale

Il faut signer massivement !!!

Nous avons tous besoin d’un service hôpital public de qualité au service de tous pour contribuer au lien social vital dela société.

BON COURAGE

il faut maintenir et améliorer notre système de soins

Il est temps de faire un grand ménage pour mettre tout le monde à égalité et supprimer aussi tous les abus.

Faire vivre la démocratie implique effectivement que les grandes orientations politiques et sociales fassent l’objet d’un vrai débat et d’un référendum permettant d’asseoir la légitimité des décisions prises. Ce n’est malheureusement que rarement le cas en France et cela appauvrit sensiblement notre démocratie.

Un débat est absolument nécessaire

L’assurance santé doit rester attachée aux personnes qui ont cotisé pour leur garantir une protection sanitaire honorable .Merci

La privatisation via les mutuelles n’est pas le bon système pour faire des économies sur l’endettement de notre sécurité social. Pourquoi, car en pleine crise, pour beaucoup, nous remettons déja à plus tard nos soins fautes de moyen financier. Si déja nous avons du mal a avoir accès au soin et si nous allons de plus en plus vers une privatisation. Les gens ne se soigneront plus, et nous aurons a faire face à des pathologies de plus en plus lourde et couteuse. Alors que si elles sont traités des les prémisses, les soins sont plus courts !!!! Les urgences dans les hôpitaux vont de plus en plus être solliciter !!! Bref, nous allons droit dans le mur!!! Pour preuve le système américain, Monsieur Obama se bat justement contre et veut instaurer un système de protection pour tous !!!! Pourquoi, nous ferions nous la démarche de tuer notre protectionnisme de santé !!!!

Halte à la privatisation de la santé qui doit être gérée par la sécu et uniquement par la Sécu.

Fils de resistant (et pas de la dernière heure), je constate et déplore que   la Sécurité sociale issue du Conseil national de la résistance, alors que le pays sortait exsangue de la guerre,  se délite sournoisement. L’Europe des technocrates, l’influence des lobbies pharmaceutiques, de l’assurance privée, des mutuelles éradiquent le concept de solidarité. La privatisation à outrance, voilà le credo !
Il est patent que nous subissons la trahison des élites politiques de gauche comme de droite. C’est pourquoi je ne peux rester sans réagir.

En revenant sur l’actuelle réforme des retraites, on fait entrer sur le marché du travail les jeunes, qui peuvent cotiser à la fois pour l’assurance -maladie et pour le système des retraites, et on sort du chômage deux catégories  précarisées par toutes les réformes successives: les seniors et les jeunes.
En théorie, c’est comme ça que le système marchait .
Remettons-le sur les rails.

Oui au vrai débat!

Vite il faut réagir pour sauver l hôpital public et la santé pour tous

Nous vivons dans un pays totalitaire ou le but est de donner encore plus de pouvoir aux financiers quitte a sacrifier les commerces de proximité.toutes les publicités mensongeres dont nous avons fait les frais pour que le grand public nous deteste sur nos marges sont de la propagande.L’exemple le plus concret est que la grande distribution s’est essayée à developper l’optique et ce quelque soit les enseignes: elles sont toutes revenues en arrière ou ont vendues faute de rentabilité

Pour la liberté de choix, droit fondamental de notre société et pour la défense de l’emploi dans notre pays.

Dans notre constitution et notre systéme de santé le libre choix du praticien est immuable.Pour de basses raisons pseudos économiques autoriser les mutuelles à créer des circuits choisis avec des taux de remboursement  variables selon le choix orienté du patient est un acte antidémocratique.Chaque praticien a acquis par ses diplomes et compétences le droit d’exercer son art.Chaque patient est libre de choisir son praticien en fonction de ses préférences.Vouloir modifier pour des raisons obscures de tels principes c’est bafouer les fondements de notre droit.

Nous savons faire des lunettes pour tous les budgets et n’avons pas besoin de remboursement différenciés pour diminuer le reste à charge de nos clients; de plus quoi qu’on en dise, celà réduit la liberté de choix du patient et aussi la qualité des produits proposés.
Je suis étonné que le gouvernement ne vois pas l’hypocrysie des organismes mutualistes dans ce dossier.

Je suis pour une réelle défense de la santé visuelle de nos concitoyens contre l’aveuglement, volontaire ou non, du gouvernement, et l’hypocrisie des ocam.

L’Assurance Maladie « coûte » 12 % du PIB, mais, combien rapporte-t-elle? Hors problème de l’assiette de son financement sur les salaires, le « déficit » n’est-il pas là ?

Je propose pour engager la responsabilité de TOUS les acteurs, et surtout des prescripteurs, d’abroger l’Accord de 1927 qui accorde tous les droits ( installation, prescription etc…) ,sans contrepartie, au Corps médical.

il faut que les hôpitaux publics subsistent et ne soient pas la médecine du pauvre avec une santé à deux vitesses !

solidarité…..solidarité…..solidarité!!!!!!

Il suffit de voyager un peu pour voir des milliers de gens, parfois des proches, mourir de n’avoir pas suffisamment d’argent pour se soigner. En France, nous avons la chance d’avoir eu des anciens qui se sont battus pour construire un système de protection sanitaire pour tout le monde, riches et pauvres à égalité. Comment pourrions-nous accepter que l’on casse cet outil formidable, certes parfectible mais qui nous permet d’avoir une espérance de vie en bonne santé les plus longues du monde ?

Pourquoi la sécurité sociale est en excédent en Alsace et déficitaire ailleurs?Ne serait-elle pas « la vache à lait » d’autres ministères?

Oui pour un débat bien sûr mais aussi pour la critique radicale du système de santé tel qu’il existe et se développe. Oui aussi à l’étude de solutions alternatives de financement du système de soins qui redonneraient aux mots « mutuelle » et « solidaire » tout leur sens.

s’il y a des abus dans les dépenses autour de la santé, ce n’est pas forcément chez le patient qu’il faut les chercher. La sécurité sociale, les remboursements sont un progrès essentiel de notre démocratie. Nous devons tout faire pour le sauvegarder et chercher dans son fonctionnement où sont réellement les dérives et les excès. Ne tombons pas dans la devise « l’école pour tous et la santé pour certains ».

Il ne faut pas donner la santé aux financiers que sont les grosses mutuelles et les assureurs

Pour soutenir le sens de la sécurité sociale

la protection sociale est un des piliers du pacte républicain, ciment de la cohésion sociale de la nation : égalité, universalité des droits à la santé, à l’éducation, au logement…
cela passe par une participation à la solidarité nationale à proportion des moyens de chacun y compris des revenus financiers et spéculatifs.

La Sécu est le pilier d’une vraie démocratie.

Merci à nos « dirigeants » d’avoir un esprit civique au service du bien commun.

Il est temps de mettre un terme aux inégalités toujours plus grandes entre riches et pauvres et d’offrir une sécurité sociale digne de ce nom pour tous, quels que soient les revenus.
Stop au capitalisme qui prend notre santé en otage et s’enrichit sur le dos de certains au profit d’un tout petit nombre alors que les plus démunis se voient laissés pour compte.
Il faut que JUSTICE soit faite !
Oui à une sécurité sociale égalitaire et à un système de santé correct pour tous, comme au temps de sa création.

Nous sommes colonisés par l’idéologie anglo-saxone qui pousse à une super individualisme. La solidarité ne doit pas exister

Faisons tout pour garder nos acquis solidaires surtout lorsque ils se révèlent plus efficaces et moins couteux pour la société qu’un modèle à l’américaine!

la privatisation de la Sécurité sociale doit cesser pour que le droit d’accès aux soins de chaque citoyen puisse être garanti.

c’est bien,continuez

Cette grille de lecture économique et financière appliquée à toutes les activités humaines est absurde. Professionnel dans le domaine culturel et ardent défenseur du service public, je souscris à 100% à cet appel dans le respect des principes énoncés en son temps par le CNR.
Bien cordialement

je suis concerné par cet appel, étant suivi depuis 2008 pour un lypo sarctome

L hopital doit rester public et ouvert a tous , non a la medecine a deux vitesse

La santé n’est pas une marchandise, c’est un droit

Quand nous abandonnerons cette fiction qui veut q’une médecine de qualité coûte cher et son corollaire qui dit qu’une médecine de qualité – dans un système « d’offre de soins » libéral- serait donc une médecine de riches puisque bientôt seuls ceux-ci pourront s’assurer pour palier au désengagement de la sécurité sociale, nous découvrirons peut-être qu’une médecine de qualité n’est pas specialement dispendieuse pour peu qu’on ne se laisse pas embarquer dans la course à la technologie et « au dernier cri » d’une manière générale. Les vrais progrès en médecine ne sont pas si nombreux et sont souvent confondus avec le miroir aux alouettes. Cette confusion est soigneusement entretenue par le corps médical qui considère que le paiement à l’acte est synonyme de qualité sans jamais s’être donné la peine de le démontrer. Pourquoi ne pas instaurer un vrai service public médical, à l’instar de l’éducation nationale, gratuit, correctement financé pour répondre aux vrais besoins médicaux et pas à cette « fausse qualité » qu’on fait miroiter aux patients. Ca n’empêcherait pas le privé de développer son système, qui sera certainement beaucoup plus cher mais dont on peut être sûr qu’il ne sera pas plus performant au regard des indicateurs de santé publique

Je me sens d’autant plus impliquée dans ce combat que je refuse toute complémentaire. je suis convaincue qu’il faudrait qu’en fonction de ses revenus chacun  ait une petite part de frais de soin à payer ce qui serait certainement la garantie de moins d’abus car gardons en mémoire : tout ce qui est gratuit est sans valeur. J’exclus de cette petite participation les cas les plus graves.
N’oublions pas de rappeler à l’ordre ceux qui distribuent les ordonnances sans scrupules aucun.

Excellente et pertinente initiative

quel paradoxe qu’un gouvernement socialiste prone l’inégalité par l’argent en délèguant la santé à des organismes mutualistes ou  assureurs qui s’occupent plus de prendre des parts de marché( voir les pubs à la tv ) que de gerer au mieux leurs frais de fonctionnement au détriment de leurs prestations.
la protection universelle et égale pour tous devant la maladie  est en passe d’etre morte!!
une fois de plus le manque de concertation et de reflexion sur le long terme induit ce genre de dérive

Retour aux programme du CNR

Que deviendront ceux qui ne sont ni riches ni pauvres?

Faut rien lacher.
Je suis un ex cadre de l’industrie, j’ai encore le moyen de me payer une mutuelle, mais les autres qui n’ont pas cette chance ? Alors solidaire je suis

JPS

Un jour, alors que le « trou » de la Sécurité Sociale continuera de se creuser, on ne saura plus à quoi sert cet organisme ; il en sera comme de la vignette automobile qui ne remplissait pas son rôle. . Scénario catastrophe ? Peut-être pas, malheureusement. Il faut revenir à une gestion plus juste et plus rigoureuse.

ces derniers mois atteinte de sérieux problèmes j’ai été très bien soignée, par des chirurgiens n’appliquant pas de dépassements d’honoraires. S’ils n’avaient pas pratiqués avec se dévouement je n’aurais pu financer les frais demandés. je signe pour éviter que nous dépendions d’une médecine privée qui m’aurait condamnée.

Comment prévoir que nous deviendrons tous centenaires alors que tous les éléments pour que la population voie sont taux de morbidité augmenter se mettent en place peu à peu ? Déremboursements, alimentation industrielle malsaine, nappes phréatiques attaquées par l’exploration du gaz de schiste, rallongement du temps de travail avant d’obtenir un droit à la retraite etc… Le droit à la santé est un droit acquis par le Conseil National de la Résistance. Nous pouvions le mettre en place alors que le pays était exsangue et ruiné, nous ne le pourrions plus aujourd’hui alors que des milliards gagnés sur notre sol quittent notre pays grâce à des montages financiers scélérats. De qui se moque-t-on ?

Je demande à ce que les profits issus du travail, soit redistribué de manière solidaire, pour le maintien d’un service public solidaire et de qualité en France.

il est urgent de faire autrement

Pour une médecine solidaire qui respecte le patient et les médecins dont les contraintes deviennent insupportables. Pour un système respectueux de ses acteurs et le protégeant de l’appétit féroce des mutuelles.   Je signe !

J’adhère au projet de grand débat national visant à protéger, promouvoir et développer une grand service universel de protection sociale.

je suis plutôt favorable à un service public de santé. Je prône la solidarité entre tous. Je souhaite donc une meilleure prise en charge des soins de santé, mais aussi un meilleur encadrement des tarifs qui entrainent une discrimination entre les soignés.

Une sécurité sociale universelle et fondée sur la solidarité est indispensable si nous voulons préserver le lien social, actuellement assez malmené. La santé est une préoccupation légitime de beaucoup de citoyens et débattre de ce sujet est essentiel pour une vraie démocratie. J’espère que cet appel sera suffisant pour qu’enfin  les politiques cessent d’éviter un débat sur ce sujet.

Je signe l appel pour une défense du système  de santé . Luc Taillandier

La santé , un droit fondamental . La Sécu nous appartiens , ne laissons pas la détruire

Depuis des années

Ne nous laissons pas faire !
Vive la démocratie !

le guide des bonnes pratiques actualisé dans chaque spécialité médicales ou chirurgicales doit devenir opposable

Mobilisons-nous maintenant pour nos enfants demain

Tout à fait d’accord avec vous

Je souhaite apporter mon soutien :
à vous, qui avez signé
à vous, qui signerez
car vous nous aidez à prendre conscience de quelque chose de fragile dans notre société : le dialogue.
Merci à vous tous de vous en préoccuper.

J’ai en effet conscience que bientôt je n’aurai plus les moyens de me soigner….

Nous avons besoin d’une Sécurité sociale solidaire et universelle.

Pour que vive une sécurité sociale qui assure la gratuité des soins à tous.

Bravo !  C’est en effet d’abord aux citoyens de défendre leur sécu, celle que TOUS apprécient, et il importe de révéler comme vous le faites la terrible dérive en cours.

bon courage car les gouvernements successifs ne s’empressent vraiment pas d’assurer la sauvegarde du droit à la santé pour tous.
j’en profite pour vous dire mon écoeurement envers ces médecins, chirurgiens spécialistes qui n’ont seulement abusent avec leur dépassement d’honoraires mais en plus pratiquent une politique de santé anti pauvre.

Désire un débat public sur le sujet

Il est urgent d’ouvrir un débat de fond sur le système de santé.
En espérant qu’il ne sera pas une nouvelle fois étouffé.

les médecins de terrrain seront les premiers perdants de la privatisation de la sécurité sociale parmi les soignants

Au-delà de l’hôpital public, c’est un système de santé public qu’il faut défendre et être conscient qu’il y avait des faiblesses déjà au moment de sa création par le CNR.Sans entrer dans le détail, je dirais que les ultras libéraux avaient déjà dressé les barrières de protection qui leur ont permis de contrôler le système, les réformes de « responsabilisations » n’étant que poudre aux yeux, et je ne citerai que l’épisode récent de l’affaire du Dr. Rodriguez à qui le conseil de l’ordre reproche un constat trop explicite de l’état de santé de certains employés d’Auchan, venant au secours de l’employeur responsable !!!

Je n’imagine pas la protection sociale selon un autre shéma fondamental que celui qui l’a fondée à la Libération. C’est forcément le plus juste, le plus équitable et le moins coûteux qui soit sous réserve d’être bien géré et que l’on veille sans faiblesse au civisme des bénéficiaires, qu’ils soient usagers ou professionnels.
Il ne faut pas se laisser aveugler par les conséquences d’une crise que certains ont provoqué par leur inconséquence, privant le système de protection de millions de cotisants et amputant le budget de sommes astronomiques. Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain.

debat public avec toutes les composantes de notre systeme de sante actuel……abordant tt les sujets sans restrictions pas de sujets tabous bons ou mauvais   Le but est La solidarité ……La Santé  les soins  pas DES MARCHANDISES

Maintes fois demandé, ce débat est toujours attendu…..Quel gâchis!

Proposer aux complémentaires de santé de ne plus prendre en charge les remboursements des frais liés à l’optique. Qu’ils se désengagent!

Je soutiens votre action et signe bien volontiers votre appel.

Nous sommes tous concernés: Bien portants aujourd’ hui, malades demain. Personne n’ est à l’ abri du malheur. Il faut repenser notre système de santé en préservant  L ‘HUMAIN et la  SOLIDARITE. Malheureusement les marchands et les technocrates sont entrain de le « dévorer « . Pourtant il y a encore peu, la médecine Française était un modèle mondial.Seule une prise de conscience collective et forte pourra peut-être inverser la tendance.Il y a URGENCE.

Les conséquences de ces modifications sont trop importantes .
Il est primordial de prendre le temps de débattre sur ces questions

Je désapprouve la privatisation rampante du remboursement de nos soins, en éloignant progressivement la sécurité sociale.
Je désapprouve l’absence d’un véritable débat démocratique sur l’abandon ou non du programme du Conseil National de la Résistance, comme le souhaitait le représentant du Patronat.

je signe en faveur de l’ensemble du service public, qui se réduit comme une peau de chagrin et s’est terriblement dégradé ces dernières décennies.

Ne soyons pas résignés !

je veux pouvoir choisir mes praticiens.

je veux pouvoir choisir mes professionnels de santé!

Je suis bénévole dans une Épicerie  sociale. J’y rencontre beaucoup de personnes qui ne se soignent pas correctement pour de nombreuses raisons, mais surtout par manque de moyens financiers.

Je soutiens en particulier :
– la lutte contre les gaspillages
– le maintien de la solidarité

la santé pour tous et le choix de son opticien devient est un critère important pour nos clients. Les gens dirigés vers des réseaux ne sont pas satisfait. l’importance pour le confort de chacun, vous comme moi, c’est le commerce de proximité. Sauvons notre métier, notre commerce et, je vous invite à venir travailler avec nous pour vous apercevoir que nous faisons le métier des complémentaires, qui remboursent moins bien leurs clients et amènent le marché vers le bas « le pas cher » qui rime avec le « pas qualitatif ».
merci de votre attention

Le droit aux soins pour tous ne doit pas être soumis à une question d’argent. La pauvreté car elle existe vraiment, deviendrait-elle un
délit ? Je signe !

je veux maintenir en système qui protège le mieux ceux qui en ont le moins…c’est l’honneur de notre pays,c’est l’esprit de notre république! égalité et fraternité pour protéger la liberté

je signe des deux mains

Non, à une médecine à deux vitesse !

en tant qu’ancien hospitalier , je me rencompte que cela na va pas en s’arrangeant
battons nous pour sauver l’hopital public le seul endroit ou tout le monde peut être soignée sans discrémination.

Oui pour une meilleure prestation des soins.

Il est urgent de sauver l’Hôpital public, il excelle dans la progression de la médecine et chirurgie pour l’égalité des soins pour TOUS.
Donnons lui les moyens  de vivre à la hauteur de ses valeurs!
De l’argent il y en a et c’est « là » qu’on en a besoin .

Tout comme la privatisation d’EDF, de GAZ DE FRANCE des services d’utilité publique, la privatisation de l’ASSURANCE MALADIE va dans le sens de l’enrichissement des mêmes spéculateurs.Un grand débat publique doit donc être ouvert pour que les Français puissent donner leur opinion sur le devenir de notre système de soin comme il aurait fallu le faire pour les Entreprises de l’énergie.

Les mutuelles ça commence comme la Sécu : on cotise quand on a du travail et des revenus, et plus les revenus sont conséquents et plus on peut cotiser.

Les mutuelles, à l’arrivée, c’est le contraire de la Sécu : quand vous avez perdu votre travaille, quand vous n’avez plus de revenus parce que gravement tombé malade ou quand votre retraite ne vous permet plus de payer votre mutuelle, la mutuelle où vous cotisé toute votre vie en quasi pure perte vous laisse tomber et ne vous rembourse plus quand vous en avez le plus besoin.

C’est justement quand vous en avez le plus besoin, quand vous êtes malade et avec peu ou plus de revenus pour vous soigner, âgé avec une petite retraite (trop chères les mutuelles à 80 ans), que la Sécu intervient. La Sécu ne vous laisse pas tomber au prétexte que vous ne pouvez plus cotiser !

Et je ne parle pas des mutuelles qui vous mettent à la porte quand vous quittez l’entreprise car vous ne faite plus partie du contrat groupe (l’argent que votre patron a versé à la mutuelle c’est en fait de l’argent que vous n’avez pas eu sur votre fiche de paye et qui aurait pu vous servir quand vous avez perdu votre travail = tout bonus pour la mutuelle)…

Avec les mutuelles, cotisez quand vous êtes en bonne santé, pleurez quand vous êtes malades ou invalide et que vous n‘avez plus de revenus pour vous soigner et encore moins pour payer une mutuelle au coût prohibitif.

Il faut supprimer les mutuelles et généraliser le système de l’Alsace où les remboursement sont améliorés et où les comptes sont équilibrés pour très peu de cotisations supplémentaires. Et tant-pis si ce système ne rapporte rien aux escrocs qui dirigent les mutuelles…

Le dernier rapport assassin de la cours des comptes de Monsieur Philippe Seguin contre les mutuelles a été très vite oublié, demandez vous pourquoi…

Maintenant, si vous avez toujours confiance dans votre mutuelle pour sélectionner à votre place les professionnels de santé et décider comment être soigné en fonction de votre contrat (donc soigné en fonction de ce que vous cotisez et non plus de ce dont vous avez besoin) soutenez la privatisation de la Sécu.

Si vous au contraire ne souhaitez pas remettre votre santé aux mains des mutuelles (en réalité des assurances santé) alors signez et faites signer la pétition.

Pascal

 

 

La défense de tous les services publics n’est pas uniquement le rôle des salariés qui y travaillent mais de tous les citoyens

Anciennement Directeur de Société Mutualiste (FNMT) et également ancien Administrateur de La Caisse Primaire d’Assurance Maladie de Béziers), je suis très attaché à notre système de protection sociale et vois d’un mauvais oeil toutes les attaques qui lui sont portées et cela depuis de nombreuses années. Aussi, je soutiens votre démarche et je signerai toutes les pétitions qui iront dans le bon sens.

il faut que tout le monde signe cette petition

L’hôpital doit rester public,c’est à dire accessible à tous.L’hopital doit aussi évoluer au bénéfice des patients.
Les mandarins n’ont pas encore disparu.
Ils resrent intouchables et sur rénumeres par le privatisation rampante.
De plus ils sont pratiquement irresponsables notamment lors d’erreurs de diagnostic(dont j’ai été victime,sans que personne ai eu l’honnêteté de me le dire).
J’en ai perdu l’usage partiel des 2 jambes.

cette est loie est une privation de la  liberté individuelle

Je signe…

Qui se cache derrière tous ces projets ??? Le but des mutuelles étant de faire du « fric » je  pense  que l’assuré ne sera pas gagnant quand elles auront tous les pouvoirs.

Je considère que cette demande est essentielle pour la survie du principe universel de la Sécurité Sociale

Merci pour votre action que je relaye en région avec force et engagement.

Je souhaite un débat public sur l’avenir de la Sécurité Sociale et l’accès aux soins de même qualité pour tous.
Non aux décisions insensées qui favorisent le transfert de capitaux vers le privé, comme la location d’hôpitaux privés entre autres.

ne peut qu’approuver cet appel car manifestement,on perçoit de plus en plus le désengagement de la ss et des coûts de mutuelle qui ne cessent d’augmenter ,Médéric +29.8% entre 2006-2013 alors que sur la même période l’augmentation des retraites du régime général est de 10,2%.

Retour d’un service d’urologie complet avec chirurgie à l’Hôpital Public de Pau.
Suppression des dépassements d’honoraires médicaux.
Egalité d’accès pour tous aux soins.
La Santé n’est ni un commerce, ni une marchandise: défendons nos services publics.

Une couverture réellement universelle est la seule voie pour l’accès au soins et la pérennité des ressources de l’assurance maladie.

il faut impérativement parler et échanger sur l’avenir de notre protection sociale

Le constat de l’influence croissante et délétère des complémentaires santé, et singulièrement des banques-assurances, sur la sécurité sociale: notre organisation la porte depuis de nombreuses années. Aussi nous nous félicitons de le partager avec les 140 personnalité de votre Appel.
Nous nous associons à votre démarche et nous acceptons, si vous le souhaitez, que notre organisation paraisse publiquement parmi vos soutiens.

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:8.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:107%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

enaires santé sans que les mutuelles nous les imposent .
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s